Avertisseur Coyote Eagle

Réalisé par la rédaction

Après le Classic et le Mini, Coyote a lancé début octobre le Coyote Eagle, un Coyote Mini qui comprend 3 ans d'abonnement au service. De l'extérieur, peu de choses le différencie de son prédécesseur, le Coyote Mini, dont le Coyote Eagle partage le boîtier et les services. Seul change le tarif qui rend le Coyote Mini plus onéreux puisqu'il ne propose que 3 mois d'abonnement contre 3 ans pour notre Coyote Eagle. De son coté, le Coyote Classic offre d'autres fonctionnalités que n'ont ni l'Eagle ni le Mini.

Le Coyote Eagle est disponible à 179€ et comme indiqué sur le mode d'emploi de l'emballage, ce tarif comprend la mise à jour pendant 3 ans à partir de la mise en service. Au-delà de ces 36 mois, l'extension d'abonnement sera proposée à 19.90€ par mois. Le Coyote Eagle est vendu avec une prise de type allume-cigare pour pouvoir le recharger dans sa voiture, un aimant pour le fixer autrement qu'en le collant ou en le pinçant, et un cordon USB pour le recharger sur n'importe quel ordinateur. L'USB n'est utilisé que pour recharger la batterie, aucune mise à jour n'est nécessaire puisque les Coyote sont mis à jour automatiquement !

coyote eagle contenu
L'Eagle, le câble USB, la prise allume-cigare et l'aimant
coyote eagle etalonnage
Comparaison des vitesses affichées

Avant de l'utiliser, il faut enregistrer son Coyote sur eaglecoyote.com. Une fois cette opération réalisée en quelques minutes, voici l'heure de tester cet avertisseur de radars. La seule précaution est de le placer dans une zone non athermique de votre pare-brise s'il l'est (athermique). Une fois mis en route, l'Eagle commence par rechercher les satellites GPS pour se positionner. Ensuite, grâce au GSM/GPRS, il se met à jour automatiquement et gratuitement avec les nouveaux radars signalés par les autres utilisateurs de Coyote.

Nous avons vérifié les indications de vitesse en plaçant le Coyote Eagle directement devant le tachymètre de l'auto utilisée pour ce test. Celui-ci est un peu optimiste comme c'est le cas de la très grande majorité des voitures. Nous avons donc un peu de marge en notre faveur entre les indications de l'auto et celles du Coyote.

Le principe de fonctionnement est extrêmement simple. 3 LED (verte, orange et rouge) s'illuminent en fonction de la fréquence d'apparition d'un radar dans une zone à risques. Par conséquent, un radar fixe est systématiquement signalé par le rouge. Le Coyote nous alerte aussi par un signal sonore qui s'entend parfaitement même avec la radio. Un texte sur l'afficheur LCD nous indique si c'est un «radar fixe». Dans les autres cas, ce sont des zones à «risque» où on peut rencontrer un radar mobile. Les zones à risques sont signalées environ 1800m avant, hors de portée des jumelles normalement. Les radars fixes, quelques centaines de mètres avant. Une barre lumineuse progresse à l'approche du point signalé comme risqué et disparaît une fois ce point dépassé. Durant toute la phase d'approche, l'Eagle nous affiche la vitesse limite et notre vitesse avec une alerte supplémentaire si on est en dépassement.

coyote eagle radar fixe
Alerte sur un radar fixe
coyote eagle radar mobile risque
Approche d'une zone à risques

Coyote est il fiable ? Les radars fixes sont systématiquement signalés sans erreur, ceci épargnera sans doute quelques points pour un petit dépassement par inattention. Qui n'a jamais pesté pour un 51km/h retenu pour une limitation à 50km/h ? Pour les zones à risques, sur les grands axes fréquentés, pas de souci non plus. Les points que nous connaissions ont tous été signalés et même si la LED orange se distingue peu de la rouge, dans le doute on fait attention. Pour des axes moins fréquentés par contre, les points connus n'ont pas été signalés et nous étions l'éclaireur. Qu'est ce qu'un éclaireur ? C'est que personne devant vous n'est équipé d'un Coyote, vous êtes donc le premier. Eclaireur ou pas, il suffira d'appuyer sur le bouton du Coyote pour immédiatement informer les suivants de la présence d'un radar, un peu comme un appel de phare sauf que c'est pour ceux qui suivent... On a relevé quelques fausses alertes sur un axe qu'on croise en passant sur un pont dans un échangeur autoroutier. On est passé sur le pont, le radar était en dessous et nous a tout de même été signalé, mais il est préférable d'avoir un peu plus d'alertes que pas assez.

Avec une parfaite signalétique visuelle et sonore, le Coyote Eagle épargnera quelques points aux étourdis. De plus, une bonne surprise qui n'était pas sur le manuel s'est présentée : on passe beaucoup moins de temps à regarder son tableau de bord et beaucoup plus à regarder la route. En plus d'être bien pour son permis, c'est bien pour la sécurité. Loin d'inciter à rouler avec excès, on roule moins stressé, sans passer son temps à surveiller les radars, son compteur ou les coups de freins sans raison apparente des autres puisqu'on sait si on est ou non dans une zone à risques. Avec son abonnement de 3 ans inclus, le Coyote Eagle est incontestablement l'avertisseur de radars le plus simple à utiliser puisqu'il suffit de l'allumer ! Avec aucun frais supplémentaire, aucune mise à jour nécessaire et une bonne autonomie sans le brancher (une journée sans souci), on regrette simplement le système de fixation peu convaincant.

On aime bien

  • Mise à jour automatique
  • Signalétique claire
  • Aspect communautaire
  • Sans frais pendant 3 ans

On aime moins

  • Système de fixation
  • Mise en route parfois longue
  • Risques hors des grands axes

Commentez avec Facebook