Essai Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Alfa Romeo présente sa nouvelle Mito MultiAir avec une nouvelle technologie des plus intéressantes. Ce qui est nouveau, ce n'est pas l'Alfa Romeo Mito que vous connaissez déjà mais sa motorisation ou plus précisément son système de gestion des soupapes d'admission. Le bloc moteur de l'Alfa Mito MultiAir possède un tout nouveau système dénommé MultiAir développé par Fiat Powertrain Technologies, la branche du groupe éponyme qui s'occupe de tout ce qu'on ne voit pas : moteur et trains roulants. Le plus intéressant pour le groupe Fiat est que cette technologie qui fait son apparition sur des «essence», peut s'utiliser sur tous les blocs indépendamment du carburant et de la présence ou non d'un turbo. A cylindrée égale, il permet d'augmenter la puissance de 10%, le couple de 15% et surtout de réduire les émissions de particules (jusqu'à 40% annonce Fiat) et les NOx (jusqu'à 60% !). Nous avons essayé deux motorisations 1.4L MultiAir, une atmosphérique de 105ch et l'autre turbocompressée de 135ch. Une troisième de 170ch sera disponible avec la finition Quadrifoglio Verde qui arrivera plus tard pour les aficionados de la marque au trèfle.

Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Le MultiAir comment ça marche ? La définition apportée par Fiat est un «système électro-hydraulique de gestion des soupapes pour un contrôle dynamique et direct de l'air et de la combustion, cylindre par cylindre et cycle par cycle». Le but est de se passer des papillons qui génèrent un effet de pompage et qui ne sont pas idéaux aux régimes où les soupapes sont peu ouvertes, ainsi que d'éviter à avoir à choisir entre un arbre à cames «sport» ou pas. Le système MultiAir est une sorte «chaîne» de commandement de l'admission assez simple. Il n'y a plus qu'un seul arbre à cames au dessus des soupapes d'échappement qui les commande directement de façon classique. Il commande aussi les soupapes d'admission mais par des intermédiaires : la came pour l'admission (sur le même arbre à cames) actionne un culbuteur qui actionne à son tour une pompe à huile puis un activateur d'ouverture de soupape d'admission via une électrovanne. Cette électrovanne est commandée électroniquement selon l'analyse de conduite souhaitée. L'électrovanne fermée, le chemin de l'huile est direct et le schéma de l'admission est équivalent à celui de l'arbre à cames. L'électrovanne ouverte, un accumulateur accueille cette huile et les soupapes restent fermées. Le mouvement des soupapes d'admission est donc indépendant de l'arbre à cames. Les combinaisons sont presque infinies, cylindre par cylindre et cycle par cycle. Quatre combinaisons se distinguent : «Full lift» électrovanne totalement fermée avec intervalles d'ouverture longs de l'admission pour la puissance maximale, «EIVC» électrovanne ouverte en avance avec fermeture anticipée de la soupape pour le bas régime et pleine charge, «Partial Load» ouverture partielle pour une charge partielle et enfin, «Multilift» qui fait 2 ouvertures de soupape sur une même phase pour augmenter les turbulences dans la chambre de combustion à faible charge.

On retrouve sur cette Alfa Romeo Mito MultiAir le système DNA. Depuis un bouton devant le levier de vitesses, on sélectionne le mode Sport (Dynamic), Normal ou tous temps (All Weather). Cela change la cartographie moteur, la réponse à l'accélérateur, la direction et l'électronique (ABS, VDC et ASR). A l'exception du mode Sport, un indicateur visuel de changement de rapports permet une éco conduite pour consommer moins. Mais surtout la grande nouveauté chez Alfa Romeo est le Start & Stop avec l'arrivée du MultiAir. A l'usage, le tout nouveau Start&Stop Alfa Romeo se montre agréable et le système MultiAir ne change rien à ses habitudes de conduite. L'avantage est de disposer d'arbres à cames «sport» pour se faire plaisir de temps en temps, et d'une consommation normale le reste du temps c'est à dire tous les jours ou presque. Le 4 cylindres de 105ch est bien moins dynamique que le 135ch voire même un peu mou à l'usage. Il offre tout de même un couple suffisant à bas régimes et se montre parfaitement adapté à la ville où à l'autoroute en vitesse de croisière. Le 135ch démontre pour sa part tout l'intérêt du système MultiAir : avec cette motorisation MultiAir de 135ch, l'Alfa Romeo Mito est bien plus dynamique. L'amateur de conduite un peu sportive se fera plaisir au volant et la consommation reste la même que sa petite soeur à quelques dixièmes de litre ! En dehors de son nouveau système MultiAir de gestion de l'admission et du Start&Stop, cette Mito ne diffère pas de la Mito qui nous avions déjà essayée et qu'on vous invite à relire si vous voulez en savoir plus sur cette Alfa.

Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Bilan

Ce nouveau système MultiAir de gestion d'admission conçut par Fiat Powertrain Technologies commence sa carrière sur l'Alfa Romeo Mito et son moteur 1.4L Essence atmosphérique (105ch, BM6) ou turbocompressé (135ch, BM5). Il sera rapidement porté sur d'autres motorisations du groupe, essence, diesel et même GNV. Avec son système d'admission totalement indépendant de l'arbre à cames, il permet de gagner sur la consommation, les émissions de particules, les NOx etc. en augmentant le couple de 15% et la puissance de 10% à cylindrée égale. Les cycles d'entretien seront identiques aux motorisations actuelles.

Particulièrement intéressant sur une Alfa Romeo avec son image de sportivité, l'essai des deux motorisations de l'Alfa Romeo Mito MultiAir permettait de constater que le comportement sportif du 135ch affichait une consommation sensiblement égale au moteur 105ch bien plus mou. La boîte de vitesses n'est pas la même non plus, mais on profite au final d'un arbre à cames plus «sportif» avec l'électrovanne fermée (circuit de commande direct) et d'une consommation normale avec les ouvertures intermédiaires. Une chose qui ne serait pas possible avec des arbres à cames sportifs et un système d'admission avec des papillons : si c'est sportif, c'est tout le temps et la consommation s'en ressent ! Dans notre cas ce n'est pas comme cela : c'est sportif quand on le souhaite et économe le reste du temps. Vivement la finition Quadrifoglio Verde avec ses 170ch pour se faire plaisir tout en respectant l'environnement...

Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Photo Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

essai Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Essai Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

On aime bien

  • hauts régimes sport
  • … et conso normale
  • le look Competizione
  • châssis dynamique

On aime moins

  • espace à l'arrière
  • suspensions fermes
  • attaque des freins
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Tarif (décembre 2009)16700€ 1,4 MPI MultiAir 105ch Distinctive
18500€ 1,4 TB MultiAir 135ch Distinctive
Puissance105ch à 6500tr/min
135ch à 5000tr/min (mode Dynamic sinon 5250tr/min)
Couple130Nm à 4000tr/min
206Nm à 1750tr/min (mode Dynamic sinon 180Nm)
Frein avantDisques 257mm
Disques 281mm
Frein arrièreDisques 251mm
Emissions CO2134g/km
129g/km
Poids (constructeur)1090kg en ordre de marche
1135kg en ordre de marche
Réservoir/Conso45L / 7,5L aux 100km
Conditions météossoleil (15°C)

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Alfa-Romeo MiTo 1.4 MultiAir modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600