Essai Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le Can-Am Spyder n'a que trois roues mais est accessible avec son permis B (ou A), alors le voici à l'essai avec sa toute nouvelle boîte séquentielle électronique à 5 rapports (SE5). Avant de le prendre en main un tour du propriétaire s'impose. Le train avant se compose de deux bras triangulaires doubles avec barre stabilisatrice comme sur une auto mais ici, la suspension peut s'ajuster en précharge. L'arrière est un bras oscillant avec un mono amortisseur ajustable en précharge également, comme sur une moto. Comme quelques deux-roues aussi, la transmission secondaire est assurée par une courroie sans entretien. Les pneus avant (165/65R14) et arrière (225/50R15) sont de type automobile (donc plats) et montés sur des jantes en aluminium. Le tout est maintenu par un cadre à longeron enveloppant qui forme un grand Y. On s'installe au centre du Y sur une selle avec un guidon pour nous diriger.

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Le moteur est un bicylindre en V de 990cm3, double ACT, 4 soupapes par cylindre alimenté par injection et équipé d'un refroidissement liquide. Ce moteur d'origine BRP-Rotax équipe déjà la gamme 1000cm3 chez Aprilia et fait preuve d'une fiabilité éprouvée depuis de nombreuses années. La boîte de vitesse séquentielle possède 5 rapports, le sixième ayant été utilisé pour la marche arrière. Deux modes de transmissions sont disponibles, une séquentielle manuelle dénommée SM5 avec un embrayage au levier gauche sur le guidon et un sélecteur au pied gauche (comme sur une moto) ou une séquentielle électronique (SE5) sans embrayage mais avec une commande par gâchette au guidon gauche un peu comme sur un VTT. Cette transmission SE5 arrive en France à la rentrée.

La revue ne serait pas complète en oubliant l'armada électronique qui veillera à notre sécurité. Le plus commun est l'ABS et l'EBD, un répartiteur de freinage avant/arrière qui s'utilise par une unique pédale au pied droit comme sur une auto, il n'y a donc pas de levier au guidon comme sur un deux-roues. Viennent ensuite le VSS pour le contrôle de la stabilité, le TCS pour l'antipatinage, le SCS pour l'atténuation du roulis et le DPS servodirection dynamique. Avec tous ces anges gardiens, il ne reste plus qu'à exécuter les instructions de sécurité de mise en route et à s'élancer !

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

On s'assoie sur le Spyder comme sur une grosse moto, les dimensions généreuses de l'engin font qu'on s'y sent bien et en sécurité. La selle très confortable nous accueille agréablement et le guidon tombe naturellement sous la main. Les genoux sont plaqués contre la carrosserie pour faire corps avec le Spyder et le bout du pied posé sur le repose-pieds pour une bonne position et éviter de toucher les pédales en roulant. Si l'absence de levier de frein déroutera dans un premier temps l'habitué aux deux-roues, l'usage exclusif de la pédale deviendra rapidement un réflexe.

La boîte SE5, comme une boîte automatique, permet d'être arrêté au feu en première. On accélère en tournant la poignée droite comme sur une moto. La réaction est immédiate dès que le régime moteur passe les 2000tr/min. Le bicylindre est conçu pour développer 106cv à 8500tr/min et 104,3Nm à 6250tr/min. Il n'est pas bridé puisque cette loi française des 100cv ne s'applique qu'aux deux-roues. Aucune vibration ne vient troubler la quiétude au guidon, le moteur fait preuve d'une belle souplesse jusqu'à la barre des 6000tr/min au-delà de laquelle il devient plus vif pour une conduite un peu plus sport. La zone rouge est à 9500tr/min. La sonorité à l'échappement rappelle la présence du twin au coeur du Spyder (93db à 4250tr/min). Les rapports se montent d'une légère pression du pouce, en coupant juste un peu les gaz au même instant on ne ressent aucun à-coup et la relance est plus franche. La descente se fait d'une légère pression de l'index sur la gâchette, le Spyder gère le rétrogradage à merveille, les rapports tombent sans se faire remarquer. Très pratique en ville, le Spyder descend les rapports tout seul sous les 2000tr/min et permet donc, sans retomber les vitesses une à une, de toujours s'arrêter en première, prêt à repartir.

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Le mode d'emploi est rapidement assimilé et la ville n'étant pas son terrain de jeu favori sauf si votre truc c'est qu'on vous regarde, nous voilà sur les petites routes pleines de virages plus ou moins rapides autour d'Aix en Provence. L'encombrement s'appréhende sans souci puisqu'on voit en permanence la largeur du train avant (environ 1m50, semblable à une Smart). On se place donc naturellement sur sa voie. Les accélérations sont franches sans toutefois avoir besoin de se cramponner au guidon puisque la position du buste légèrement en avant prépare aux changements d'allure. La même sensation d'efficacité et de force tranquille est là sur les freinages. Le répartiteur et la stabilité remarquable assurent un freinage puissant et sans brutalité même lorsqu'on déclenche volontairement l'ABS.

Alors, la magie où est-elle ? La magie est un peu comme dans un petit cabriolet : on attaque les virages sans ralentir ou presque en profitant de la motricité et des appuis importants pour les passer à bonne allure. Elle est aussi d'avoir des sensations proches de la moto sans les difficultés de conduite : le vent, la vue panoramique, les odeurs ou tout simplement la position de pilotage. Si le Spyder ne penche pas dans les virages, ce ne sera pas le cas du pilote qui pour contrecarrer la force centrifuge se penchera naturellement vers l'intérieur en appuyant sur le bras extérieur. Il est inutile d'y penser, ça vient tout seul ! Plus ça va vite, plus on se penche, plus on sent le vent et plus on fait travailler les appuis sur le train avant un peu souple toutefois pour une conduite sportive... Finalement, l'électronique nous rappelle à l'ordre en déclenchant le contrôle de stabilité ou en coupant l'accélération sur une amorce de dérive de l'arrière. Pour le passager, les grandes poignées assurent un maintien sans faille mais il se doit de faire corps avec le pilote et non pas avec la machine surtout sans le dosseret : contrairement à une moto ou à un cabriolet, le passager doit donc être actif.

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Même si le concept de base n'est pas d'offrir un engin sportif mais voué au tourisme, son dessin très racé (surtout de profil) et la géométrie peuvent tout de même donner l'envie d'en avoir un peu plus sur ce plan. C'est le but du Pack Sport (le Spyder jaune sur les photos avait ces équipements) : Jantes bi-ton en aluminium polis avec enjoliveurs de roues et d'étrier de freins, renforts de genoux, housse de selle, sac de rangement intérieur, bulle ultra-sport fumée et couvre selle passager pour 1408€. Si les changements de vitesse «façon moto» ne vous rebutent pas, la boîte SM5 permet quelques petites facéties sympathiques : des relances à l'embrayage en sortie de courbes serrées, des passages de vitesses à la volée et même de faire volontairement chasser l'arrière sur un mauvais revêtement mais la limite est difficile à trouver et surtout à maintenir car l'antipatinage à tôt fait de se réveiller...

Bilan

Mais le Spyder, c'est avant tout une machine faite pour se promener avec une efficacité étonnante sur tout type de revêtements. L'ergonomie est excellente, la sécurité exemplaire et la prise en main facile surtout avec cette nouvelle boîte SE5 d'une manipulation aisée qui fait merveille pour cet usage bucolique. Le coffre à l'avant peut transporter ses affaires au sec ou garder son casque (obligatoire) lors des pauses. Avec une consommation visiblement proche des 8 litres aux 100km et ses 25 litres de carburant, on peut envisager des étapes de 300km sans souci. Can-Am propose d'ailleurs un Pack Touring avec : Bâche extérieure, renforts de genoux, housse de selle, sac de rangement intérieur, pare-brise Touring, dosseret passager, porte bagage, prise 12V, sacoche réservoir et sac Dual (à la forme du coffre) pour 1708€. L'indispensable dans cette optique est certainement le pare-brise (191€), les renforts de genoux très agréables (120€, les modèles essayés en avaient) et la prise 12V toujours pratique (24€). Le dosseret fera sans doute plaisir à votre passager attitré (275€). Un attelage serait à l'étude par les ingénieurs de chez BRP.

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Le Can-Am Spyder est disponible en boîte séquentielle manuelle SM5 à 17459€ en gris. Il faut ajouter 1800€ pour avoir la boîte séquentielle électronique SE5 et 480€ pour le coloris jaune. Le rouge n'est disponible qu'en boîte SE5 au même tarif que le jaune SE5 soit 19739€. Un kit carrosserie «Black» est disponible pour toutes versions à 1373€.
Note : Sur les photos, la pilote est la chargée de communication de Can-Am France qui mesure un peu moins d'1m60.

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Photo Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

On aime bien

  • Une stabilité à toute épreuve
  • La facilité de la boîte SE5
  • Le freinage couplé avec ABS
  • Des sensations moto sans risque

On aime moins

  • Le tarif du Pack Touring
  • La procédure de marche arrrière
  • Une version WRC pour Noël ?
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Tarif (septembre 2008)19259€ en gris
Puissance106cv à 8500tr/min
Couple104,3Nm à 6250tr/min
Frein AVDeux disques 260mm couplés étriers 4 pistons
Frein ARUn disque 260mm couplés étriers 1 piston
Hauteur de selle737mm
Poids (constructeur)316kg à sec
Réservoir/Conso25L / 8L aux 100km
Diamètre de braquageenviron 9 mètres
Kilométrage au départ480km
Conditions météossoleil (35°C)

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran Can-Am Spyder RS SE5 modèle 2008
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600