Essai Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Réalisé par Jean-Michel Lainé - photos Thierry HONNORAT/BRP

Can-Am introduisait un drôle d'engin sur nos routes il y a 5 ans. Un véhicule à trois roues placées en Y avec le pilote assis au centre comme sur une moto mais avec un train avant de voiture et une surface au sol comparable à celle d'une citadine. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'avoir son permis moto pour en prendre le guidon, un simple permis auto suffit comme pour les MP3 ou le récent Metropolis. La transmission avec la boîte de vitesses séquentielles est soit robotisée soit manuelle comme sur notre Spyder ST. La partie arrière est proche de celle de certaines motos avec un mono amortisseur, un bras oscillant et une courroie de transmission, cela ne change pas. Le Spyder RS était un grand succès pour Can-Am qui lança dans la foulée le RT dédié au grand tourisme avec de nombreux équipements et un grand espace de rangement. Entre les deux et un tarif qui allait presque du simple au double, le nouvel ST pour Sport Touring fait la jointure en termes d'équipement et de confort pour un tarif nettement plus proche du RS.

Vidéo de notre essai Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Toute la gamme évolue pour 2013. RS, RT et ST bénéficient d'un châssis plus rigide et léger, d'une commande électronique d'accélérateur, de jantes de 15 pouces avec des pneus taille basse et d'un système de freinage Brembo pour les disques de 270 mm et les étriers. Le nouveau ST est un mixte entre le RS et le RT notamment à l'avant avec une partie basse proche du premier et une partie haute proche du second. Du RS on trouve les projecteurs ronds dans une partie noire qui tranche avec la teinte du véhicule. Le museau abrite toujours un coffre de 44 litres qui ferme à clé et peut facilement accueillir deux casques le temps d'une balade à pieds ou un petit bagage cabine pour partir en week-end. Le RT est source d'inspiration pour la partie haute avec des protège-mains efficaces, deux grands phares sur presque toute la largeur et un grand pare-brise qui se règle en hauteur manuellement mais facilement. Sa protection en position haute est convaincante et ne génère pas de remous dans le dos. En revanche, il déforme la vision lorsqu'on regarde vers sa base. En ville, lorsqu'on roule dans une petite rue encombrée par exemple et qu'on regarde où passent ses roues, il vaut mieux abaisser le pare-brise pour regarder par dessus. Il faut garder le regard lointain pour ne pas être gêné. Le tableau de bord comprend un afficheur digital en couleurs au centre de deux cadrans à aiguille. Il affiche simultanément l'heure, la température de l'air, le niveau d'essence restant, etc. Sa lisibilité est globalement satisfaisante en dehors des moments avec une forte luminosité où il manque de contraste. Pour commander les différents écrans disponibles, on le fait depuis le guidon avec le pouce gauche. L'arrière de la machine est en tous points semblable à celui du RS. Aucune bagagerie n'est présente pour surcharger la ligne. On retrouve les deux feux et les volumineux clignotants au-dessus du large pneu arrière de 225 et du garde-boue avec son support de plaque d'immatriculation. On note au passage que contrairement à une moto, le profil des pneus n'est pas arrondi puisque le Can-Am ne penche pas dans les virages.

Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

L'ergonomie de toute la gamme est comparable. Le ST profite d'une selle large et confortable qui n'entrave pas les cuisses ni le placement des genoux, le guidon tombe parfaitement sous les mains pour ne pas être en appui et bien sentir la direction, et les pieds sont parfaitement maintenus par de larges repose-pieds même sans bottes spéciales. L'accueil au guidon est parfaitement naturel et ne fatigue pas au fil des kilomètres. La motorisation est inchangée avec le bicylindre en V de 998 cm3 associé à une boîte de vitesses séquentielle à 5 rapports. L'embrayage est à la main gauche et le sélecteur au pied gauche comme sur une moto, pour ceux que cela rebute, il est possible d'opter pour une boîte robotisée. Les motards devront se contenter de la pédale de frein à droite qui combine les deux freins avant et arrière, il n'y a aucun levier au guidon droit. Avec la boîte manuelle qui équipe notre ST, on peut facilement opter pour une conduite sportive en enchaînant les rapports à la volée, à la descente comme à la montée. Le ST permet bien entendu de profiter de la balade, nez au vent mais pas trop avec le pare-brise qui protège correctement. On trouve aisément son rythme de croisière et toujours une certaine vivacité à la rotation de la poignée des gaz. Il y a malgré tout un effet de roulis lorsque le revêtement est irrégulier et dans les virages puisque le Spyder penche vers l'extérieur comme une voiture. A bonne allure il faut donc rester assez mobile sur la selle pour compenser. Les limites de la sportivité sont rapidement atteintes dans les enchainements de virages en raison d'une électronique très présente, que se soit l'anti-patinage en sortie de courbe comme le contrôle de stabilité lorsqu'une roue avant commence à se délester un peu. Le Spyder ST, malgré ses lignes assez dynamiques, est une machine pour se balader en admirant le paysage et en profitant de la tiédeur du soleil ainsi que de toutes les odeurs des paysages traversés comme c'est le cas au guidon d'une moto.

Bilan

Le RS était le premier arrivé et le plus sportif de toute la gamme Can-Am. Dans la foulée d'un premier succès, la marque canadienne lançait le RT clairement destiné au grand tourisme avec un volume de bagagerie conséquent mais au tarif bien plus élevé aussi. Entre les deux, il n'y avait rien. Le Spyder ST comble donc ce trou en s'inspirant de ses deux prédécesseurs, le RS pour les grandes lignes esthétiques et le RT pour le confort du pilote. Le volume de chargement est identique au RS soit de 44 litres et comme les autres, le ST profite des améliorations apportées en 2013 sur le châssis et le freinage notamment. La boîte manuelle qui équipe notre Sport Touring autorise une conduite un peu vive avec des enchainements de rapports rapides pour au final donner la banane au pilote. Ce petit bonheur proportionnel à l'allure adoptée est toutefois contrarié par les interventions très fréquentes de l'électronique notamment dans les enchainements de virages. L'anti-patinage intervient en sortie de courbe lorsqu'on remet trop de gaz à son goût et le contrôle de stabilité se manifeste rapidement dès qu'une roue avant se soulève légèrement. La sécurité y gagne certainement mais les amateurs de conduite seront sans doute un peu frustrés. Pour ceux qui préfèrent les belles balades champêtres en profitant de somptueux paysages avec un véhicule qu'on ne croise pas à tous les coins de rues, le Spyder ST saura surement répondre à vos attentes sans avoir besoin du permis moto. On retrouve de celle-ci quelques sensations comme la température ambiante, les mouvements d'air ou encore les odeurs des cultures traversées, alors que la conduite est proche de celle d'une auto en dehors des commandes (embrayage à la main, guidon, sélecteur au pied, etc). Le tarif est par contre très intéressant pour celui qui souhaite rouler avec un Spyder tout en étant un peu protéger des éléments. A 19499 euros, le ST ne se place qu'à 2000 euros de plus que le RS et surtout à 12000 de moins que le RT, bien plus confortable il est vrai mais aussi à la vocation différente. Comme ses frères, le ST est disponible en trois finitions, le ST, le ST-S et le ST-LTD.

Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Photo Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

essai Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Essai Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

On aime bien

  • Position de conduite confortable
  • Tarif en comparaison avec le RS
  • Protection globale du pare-brise

On aime moins

  • Vision déformée en bas du pare-brise
  • Electronique très intrusive en courbe
  • Réglage du pare-brise manuel
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Tarif (mai 2013)19499€
Puissance100 ch à 7500 tr/min
Couple108 Nm à 5000 tr/min
Frein avantDisques de 270 mm, étrier 4 pistons
Frein arrièreDisque de 270 mm, étrier simple piston
Roue avant165/55 15 pouces
Roue arrière225/50 15 pouces
Hauteur de selle737 mm
Poids (constructeur)392 kg à sec
Réservoir/Conso relevée25 L / nc

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013

Fond d'écran

fond d'écran Can-Am Spyder ST SM5 modèle 2013
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600