Essai Citroën C-Zéro modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La C-Zero arrive sur nos routes en fin d'année, le 100% électrique est maintenant une réalité en 2010. Il y avait quelques véhicules pionniers par le passé ou encore le très actuel Berlingo First électrique, mais la Citroën C-Zero est la première citadine électrique et moderne de la marque. Entendez par là que C-Zero ne ressemble pas à un prototype ou à une voiture d'il y a 20 ans lorsqu'on monte à bord, c'est une véritable citadine contemporaine. Dans une longueur de 3.48m très proche de C1, on trouve 4 vraies places grâce à un empattement important, un niveau de finition semblable et surtout un équipement très complet avec notamment l'ESP, 6 airbags, la climatisation, la connectivité Bluetooth, etc. Le grand écart vient de l'habitabilité et du mode de propulsion totalement électrique, Full Electric comme on dit outre manche. La C-Zero est issue de la Mitsubish i-MiEV avec laquelle elle partage de très nombreux éléments de sa conception, mais on notera quelques changements notoires pour en faciliter la conduite et l'usage en Europe de l'ouest. Le plus important, outre la finition et l'équipement évoqués, est le mode de conduite. Jamais la clé de contact n'aura aussi bien portée son nom, alors on la tourne et en route !

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

Comme tout moteur électrique, le couple maximum est disponible dès sa mise en route. Ainsi au volant, on dispose des 180Nm de 0 à 2000tr/min pour s'élancer puis d'une puissance maximale de 64 chevaux de 3500 à 8000tr/min. Il faut reconnaître qu'à l'usage, C-Zero offre des reprises tout à fait honorables dans la catégorie avec un 60 à 80km/h en 3.9s. Etonnamment, les départs ne sont pas tonitruants dans les sensations ressenties comme dans les chiffres puisque le 0 à 100km/h est abattu en 15.9s. En ville, ces performances sont toutefois largement suffisantes pour s'insérer en toute sécurité dans le trafic. D'ailleurs au bout de quelques minutes, on ne prête même plus attention au fait que ce soit une voiture électrique, on conduit tout à fait normalement. Sur les voies rapides périurbaines, on suit le flot du trafic limité à 110km/h sans encombre mais les reprises sont bien moins vives. Le lieu de prédilection de cette Citroën est la ville, c'est pour cet usage qu'elle a été conçue et c'est là qu'on y trouve tout son intérêt. La C-Zero, comme la Peugeot iOn et contrairement à la Mitsubishi i-MiEV, a une gestion des modes électriques totalement transparente et très facile à l'usage. Aucun mode n'est à choisir, ni boost, ni économique ou autre, c'est l'électronique qui se charge d'optimiser la réponse du moteur électrique et la réserve d'énergie en fonction de votre conduite. Comme sur une boîte automatique, on ne s'occupe donc de rien. On tourne la clé et en dehors du petit bip lorsque C-Zero est prête à partir, c'est le silence absolu ! Si vous avez manqué le bip, un témoin «Ready» est allumé au tableau de bord. Il ne reste qu'à choisir D pour avancer ou R pour reculer en gardant le pied sur le frein, puis de le relâcher pour partir. On ne s'occupe plus que d'accélérer ou de freiner. Au centre du tableau de bord, l'aiguille nous indique notre dépense (ou crédit) énergétique instantané. Dans le vert on est raisonnable, dans le blanc on demande toute la puissance et par conséquent consomme pas mal (en passant le cran au bout de la course de la pédale), et enfin dans le bleu, on recharge dès qu'on lâche l'accélérateur ou appuie sur le frein. Pour suivre le flot du trafic, on est très facilement dans le vert, inutile de se concentrer excessivement pour y parvenir mais sans doute qu'une adaptation de sa façon de conduire sera nécessaire... En ville, un peu de douceur sur la pédale d'accélérateur et dans ses variations d'allures permettent de gagner en autonomie tout en roulant normalement. En dehors des villes, on entend bien les bruits du vent et de roulement sur la chaussée. Pour les couvrir, il suffit de mettre un peu de musique. Quoi qu'il en soit, on peut rouler à près de 90km/h en restant dans le vert (voir photo).

En quelques centaines de mètres, le mode d'emploi de la motorisation électrique est assimilé mais ce n'est pas la seule nouveauté de C-Zero. Le freinage est très doux au départ car le plus souvent l'important couple du moteur électrique suffit à nettement ralentir. Les freins ne sont sollicités que pour l'arrêt total et dans ce cas on appuie plus franchement. Côté châssis et suspensions, la Citroën n'apprécie pas les virages un peu rapides sur un revêtement qui n'est pas idéal, elle bouge pas mal et la propulsion a tendance à vouloir passer devant lorsqu'on augmente un peu trop le rythme sur les départementales. L'ESP veille au grain mais de toute évidence, C-Zero est une citadine à 99%. En ville, les suspensions sont suffisantes pour les performances demandées et le confort très correct. On appréciera en plus le rayon de braquage tout petit de 9 mètres pour stationner ou se faufiler.

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

Le point qui inquiète le plus dès qu'on parle d'électrique est l'autonomie. Citroën annonce 150km. Trois éléments sont toutefois déterminants pour l'autonomie : l'utilisation du chauffage ou de la climatisation très consommateurs, mais surtout, sa façon de conduire. Cela ne veut pas dire qu'il faut rouler à 30km/h tout le temps, mais qu'il faut limiter les changements d'allures et éviter d'avoir une conduite brusque pour pouvoir gagner en autonomie (C'est également valable pour une motorisation thermique). Sur 35km de cette prise en main, à deux dans la voiture, sans climatisation ni chauffage mais en faisant quelques essais d'accélérations et en variant de style de conduite, on peut estimer l'autonomie avec celle restante affichée au tableau de bord, à 90 kilomètres. C'est-à-dire qu'en faisant attention, on pourrait viser les 100 voire 120km avec une conduite optimum. Par sécurité, on peut affirmer qu'on fait 80km à coup sûr. Pour recharger les batteries Lithium-ion de C-Zero, il faut la brancher chez soi pendant 6 heures pour être à 100% (en France avec 16A), ou sur une borne où dans ce cas on peut charger à 80% en 30 minutes, le temps de faire une course par exemple.

Bilan

Cette Citroën C-Zero, avant d'être une voiture électrique, est une véritable citadine contemporaine avec tout l'équipement qu'on attend dans une telle auto (climatisation, 6 airbags, connectivité Bluetooth, télématique eTouch, etc) et une finition conforme à la catégorie. Par rapport à la Mitsubishi i-MiEV essayée il y a 1 an, Citroën apporte un grande facilité de conduite avec une gestion totalement transparente de l'énergie électrique là où la japonaise réclame de choisir un mode (sport, économique, etc). Le cran dans la course de la pédale et l'aiguille au centre du tableau de bord nous aident à adopter une conduite économique pour gagner en autonomie, le point critique des véhicules électriques. Le vrai plus est qu'il n'est pas la peine de rouler sur des oeufs pour utiliser C-Zero. La totale transparence de la motorisation fait qu'en conduisant normalement mais sans brutalité, on arrive sans problème à suivre le flot de la circulation et à conserver une autonomie suffisante. La perception de la conduite change par contre totalement avec une motorisation qu'on n'entend plus. Du coup les bruits de roulement sur la chaussée ou de l'air ressortent davantage, mais un peu de musique couvre tout ça et en quelques kilomètres, on oublie totalement être au volant d'une électrique. Attention tout de même aux piétons qui ne vous entendent pas arriver. Le tarif s'adresse aux convaincus de l'électrique, aux flottes plus probablement dans un premier temps, en tout cas à ceux qui ont une vision à long terme. Le coût du kilomètre est estimé à 1.5€, bien en deçà de celui d'une C1. Par contre la location avec option d'achat est de 459€ par mois pendant 4 ans (garantie électrique de 5 ans). Si vous repartez pour 4 ans supplémentaires, ce ne sera plus que 260€ par mois. Ce tarif comprend le véhicule, la batterie et la garantie. Côté entretien, aucune maintenance n'est à faire sur la motorisation. Vous pouvez donc rouler en Full Electric dès Noël 2010 avec 0g/km de CO2 en roulant à condition de savoir où brancher votre Citroën C-Zero la nuit.

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

Photo Citroën C-Zéro modèle 2011
Photo Citroën C-Zéro modèle 2011

On aime bien

  • Transparence de la motorisation
  • Prise en main facile
  • Equipement complet

On aime moins

  • Bruits de roulement très présents
  • Comportement extra urbain
  • Autonomie en condition réelle ?
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Citroën C-Zéro modèle 2011

Tarif (octobre 2010)459€/mois pendant 4 ans avec batteries et garantie
Garantie4 ans, 5 ans pour le système électrique
Puissance64ch de 3500 à 8000tr/min
Couple180Nm de 0 à 2000tr/min
Frein avantDisques ventilés 247mm
Frein arrièreTambours 203mm
Emissions CO20g/km
Poids (constructeur)1120kg à vide
Réservoir/Conso150km annoncés. 90km sur l'essai
Poids tractable (freiné)pas d'attelage possible
Volume du coffre (VDA)166L
Diamètre de braquage9m
400 mètres D.A.20,7s
0 à 100km/h14,9s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Citroën C-Zéro modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Citroën C-Zéro modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600