Essai Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La nouvelle Ford Focus arrive en 2011 sur un segment où la concurrence est particulièrement active. Sur le podium des ventes dans la catégorie, on trouve des poids lourds que sont la Mégane, la 308 et la Golf. Présentée pour la première fois en 1998, la Focus a été renouvelée en 2004 et est toujours la 3ème voiture importée la plus vendue sur le segment, derrière la Golf et l'Opel Astra. La tâche de la nouvelle Ford Focus est donc de faire encore mieux que ce succès commercial dans l'hexagone. Pour y parvenir, Ford a mis les petits plats dans les grands en changeant le style bien sûr, les motorisations, la conduite avec un nouveau train avant et l'équipement avec un arsenal technologique d'aide à la conduite impressionnant sur ce segment. Elle ne gagne que 2 cm en longueur par rapport à sa devancière et en perd 2 en hauteur pour lui donner un dessin plus «allongé» renforcé par de nouvelles lignes notamment sur la partie arrière avec ses feux volumineux en rupture totale avec la génération précédente de Focus et à l'avant avec la calandre trapézoïdale. Cette ligne sera déclinée en 3 carrosseries, la berline 5 portes essayée maintenant, un break et une 4 portes qui ne sera toutefois pas importée en France. Une gamme complète de motorisation est proposée avec 4 essence et 5 diesel dont notre 2.0 TDCi 163ch avec une boîte automatique Powershift à 6 rapports à double embrayage. A noter que le système Stop & Start sera disponible sur les motorisations 1.6 uniquement, en essence et en diesel, ce n'est donc malheureusement pas le cas sur notre 4 cylindres diesel 2 litres de 163 chevaux.

Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Un peu plus basse et un peu plus trapue, la nouvelle Focus comme les nouveaux C-Max, se montre plus sportive à l'oeil et à la conduite, même si ce n'est pas le but premier de cette berline compacte. Le bloc de 163 chevaux avec son couple de 340Nm de 2000 à 3250tr/min (plage un peu courte), assure des performances dynamiques très agréables. La boîte automatique à double embrayage enchaîne les 6 rapports en douceur et n'hésite pas à en tomber 1 ou 2 pour des relances vives en sortie d'épingle ou pour doubler sans s'attarder. Pour passer les vitesses à la main, on enclenche le mode sport (S) et utilise le bouton sur le levier avec le pouce. Ce n'est pas très pratique pour une conduite engagée, en revanche on apprécie que la boîte ne passe pas le rapport supérieur automatiquement en mode manuel comme c'est souvent le cas lorsqu'on approche de la zone rouge. On peut ainsi conserver plus facilement une allure en descente sans trop solliciter les freins. A bord, l'assise est plus basse de 4cm et le levier de vitesses plus haut pour améliorer le ressenti. La direction électronique précise permet de placer facilement la voiture en courbe qui semble parfaitement «posée» sur la route. Ceci se ressent particulièrement sur le réseau secondaire où la voiture se procure un bon sentiment de sécurité. La trajectoire choisie est maintenue facilement même en augmentant la vitesse de passage. Si besoin, Ford a installé sur sa nouvelle Focus le système électronique de répartition de couple qu'on avait découvert sur le C-Max (version courte). Ce n'est pas un différentiel à glissement limité mécanique comme sur une véritable sportive, mais cette assistance électronique permet par exemple de transférer du couple à la roue avant extérieure, lorsque la roue avant intérieure motrice moins bien. En clair, ceci limite grandement les risques de sous virage dans une courbe où on entre un peu trop vite : en maintenant l'accélération, on suit son cap en sécurité. C'est en effet le but de ce système, non pas de faire un chrono sur une spéciale, mais d'assurer une meilleure motricité avant que l'ESP ne rentre en jeu. Bien sûr, les amateurs de conduite se feront un peu plus plaisir avec cet équipement, mais par exemple sous la pluie avec une adhérence faible, on garde surtout une excellente sensation et sérénité au volant.

Pour cette sérénité, Ford a équipé sa nouvelle Focus d'un arsenal technologique impressionnant qu'on est plus habitué à trouver sur le segment supérieur. On trouve la surveillance de la pression des pneus, l'éclairage intelligent, l'alerte d'angle mort BLIS, le détecteur de franchissement de ligne blanche, la lecture de certains panneaux de signalisation, le régulateur adaptatif, le système anti collision sous 30km/h, l'alerte de vigilance, l'aide au maintien dans la file, hot-spot wifi, etc. On en a testé quelques uns : le système anticollision freine seul sous 30km/h jusqu'à l'arrêt total, il fonctionne parfaitement et évitera des collisions dans les embouteillages. L'alerte d'angle mort et de franchissement de ligne blanche fonctionne bien sur les grands axes alors que sur le réseau secondaire, quelques alertes sont levées sans raison ou absentes mais ce n'est normalement pas là que la vigilance au volant baisse. Enfin, on a testé l'aide au maintien dans la file : l'alerte ne s'enclenche que lorsqu'on a passé la ligne, dans ce cas la voiture corrige seule la trajectoire et nous demande de «mettre les mains sur le volant», si on ne corrige pas sa trajectoire on finit par passer la ligne à la deuxième tentative non sans être alerté bien entendu. Ceci permet tout de même de prévenir les pertes d'attention sur l'autoroute lors de longs trajets par exemple. Les innombrables panneaux sur les routes autour de Jerez en Andalousie ont permis de tester le système de lecture des panneaux. 3 types sont reconnus : les limitations des vitesses, les fins de limitations et les interdictions de doubler. Ceci vient s'ajouter au tableau de bord déjà assez chargé qui déroutera surement les moins technophiles. Enfin, pour les citadins, la Focus comme le C-Max, est équipée du stationnement semi-automatique pour vous faciliter la vie dans vos créneaux.

Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Bilan

Avec sa nouvelle Focus, Ford passe clairement à l'assaut des premiers de la classe dans la catégorie, non pas en terme de volume où «la voiture est un succès commercial» d'après la marque, mais sur la qualité perçue et la richesse de l'équipement. Lorsqu'on regarde les options proposées et l'équipement de série, on a l'impression que Ford a listé tout ce que propose la concurrence et a tout installé dans sa nouvelle Focus ! De même le ressenti et le comportement dynamique de la nouvelle Focus se sont vus grandement tirés vers le haut, avec un comportement plus sportif dans la direction désormais électronique, les suspensions raffermies et la motricité grâce à ce différentiel électronique actif. La gamme ultra équipée est simplifiée puisqu'il n'y aura plus que 2 niveaux de finition (Trend et Titanium uniquement) et deux carrosseries : 5 portes comme cette TDCi 163 à l'essai, et le break. Il n'y aura plus de 3 portes. Toutefois, sa ligne plus basse la rend plus aérodynamique mais surtout plus élancée et élégante. Pour peu que les écrans pleins d'indications et la technologie ne vous rebutent pas, cette nouvelle Focus dispose de nombreux atouts face à la concurrence avec la richesse des équipements proposés que ce soit pour la sécurité ou le confort. Les urbains préféreront sans doute le système anticollision et le stationnement semi automatique, les grands rouleurs les alertes de changement de voie ou de perte de vigilance, à vous de choisir. Quoi qu'il en soit et même sans tout cet arsenal, la nouvelle Focus se distingue par une conduite plus sûre et plus dynamique en même temps. Le moteur 2.0 TDCi 163 avec sa boîte Powershift automatique est à la fois agréable et discret pour un agrément de bon niveau. Non disponible sur cette motorisation 2 litres diesel, le système Stop & Start permettra en plus de faire baisser la consommation en ville pour ceux qui utilisent principalement leur voiture dans les grands centres urbains. La condition est d'opter pour le moteur 1.6 qui suffit amplement pour un usage quotidien et essentiellement urbain.

Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Photo Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

essai Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Essai Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

On aime bien

  • Agrément de conduite
  • Equipement ultra complet
  • Différentiel électronique actif

On aime moins

  • Tableau de bord chargé
  • Pas de Stop&Start sur le 2L
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Tarif (février 2011)27 600 €
Puissance163ch à 3750tr/min
Couple340Nm de 2000 à 3250tr/min
Frein avantDisques ventilés
Frein arrièreDisques
Emissions CO2139g/km
Poids (constructeur)1461kg à vide
Réservoir/Conso53L / 8,5L aux 100km
Poids tractable (freiné)1500kg
Volume du coffre277 à 1148L
Diamètre de braquage11m
0 à 100km/h8,9s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Ford Focus 2.0 TDCi 163 modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600