Essai Honda FCX Clarity modèle 2006

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La Honda FCX Clarity est une voiture électrique à pile à combustible produite en série. C'est une petite série (l'objectif d'Honda est d'environ 200 par an) et elle ne sera jamais proposée en Europe. Quelques unes roulent actuellement aux USA où elles sont louées sous forme de leasing pour environ 600$/mois, et au Japon. Le but d'Honda est de créer un laboratoire en usage réel d'une voiture à pile à combustible qu'on retrouvera sur nos routes à l'horizon 2020. Les deux obstacles majeurs à une commercialisation à ce jour (en 2010) sont le coût d'achat d'une telle voiture et le fait qu'aucun point d'approvisionnement n'est disponible en France, l'hydrogène n'étant pas homologué en tant que carburant. La Honda FCX Clarity que nous avons pris en main sur une quinzaine de minutes est venue dans un camion depuis le centre de R&D allemand d'Honda proche de Francfort. On ne vous parlera pas de la tenue de route ni de l'agrément de conduite, mais plutôt du ressenti de cette technologie peu répandue dans les offres des constructeurs à l'heure où l'électrique fait beaucoup parler.

Photo Honda FCX Clarity modèle 2006
Photo Honda FCX Clarity modèle 2006

La FCX Clarity est avant tout une voiture électrique. La différence avec les voitures électriques en vente en cette fin d'année 2010, est que cette Honda fabrique elle-même son électricité à partir de l'hydrogène et de l'oxygène. L'oxygène est celui de l'air ambiant, l'air aspiré passe dans un filtre à air puis l'oxygène passe dans la pile à combustible. De l'autre côté, l'hydrogène vient d'un réservoir de 171L. La réaction chimique entre ces deux éléments produit de l'électricité pour entraîner le moteur électrique et de la vapeur d'eau qui est rejetée. Les fluides de la pile (appelée V-Flow) ont un parcours vertical ce qui permet à l'eau de s'évacuer par simple gravité. La réaction chimique dans la pile produit de la chaleur qui est compensée par le système de refroidissement dont le parcours du fluide est horizontal. Cette chaleur est utilisée pour chauffer l'habitacle comme dans une voiture classique. Dans notre chaîne, nous avons donc à l'avant le moteur électrique qui entraîne directement les roues par une cascade de pignon. Au centre, à l'emplacement de la boîte à gants entre les deux sièges avant, se trouve la pile à combustible. Entre les sièges arrière (c'est une 4 places), il y a la batterie Lithium-Ion qui vient appuyer la pile à combustible pour les grosses accélérations et effacer un léger lapse de temps de réponse de la pile à l'accélération. Enfin, tout au bout de cette chaîne de 4 éléments, on trouve le réservoir d'hydrogène dont une partie est visible dans le coffre.

A la mise en route, comme une voiture électrique, aucun bruit ne se fait entendre. On presse le bouton du frein de parking électrique pour l'enlever et sélectionne le sens de la marche avec la manette à droite du volant. Ensuite, comme avec une boîte automatique, on accélère ou on freine simplement. Il n'y a pas de boîte de vitesses donc aucun à-coup, c'est très linéaire. Les accélérations sont vives grâce au couple disponible immédiatement et on entend une pompe qui vient gaver la pile avec de l'air frais. Pourquoi ? Parce que le système fait que la pile produit l'électricité nécessaire à la demande, en fonction de l'enfoncement de la pédale. En régime de croisière, l'air ambiant suffit, lorsqu'on en demande plus par un kick down par exemple, la pile est «gavée» comme par une admission d'air forcée. Cette production d'électricité instantanée ne l'est pas réellement, il y a un petit délai de quelques millisecondes. C'est là qu'intervient la batterie Lithium-Ion qui le compense immédiatement, c'est totalement transparent à l'accélération. Comme sur les Honda hybrides Insight ou CRZ par exemple, le tableau de bord en couleur avec son effet 3D indique la performance écologique du conducteur. Une bille au centre passe du bleu à l'orange en variant de diamètre pour nous indiquer si on est économe en énergie ou pas. Le cadran autour indique la puissance délivrée par la pile à combustible en bleu, et sur les grosses accélérations, la batterie Lithium-Ion en vert par-dessus. Cette batterie est uniquement rechargée lorsqu'on freine, le barre-graphe vert bouge vers le bas pour l'indiquer. Pour le reste, on est à bord d'une berline avec tout le confort moderne et quatre vraies (et grandes) places. Chauffage, climatisation, multimédia et même les sièges chauffants et réfrigérants sont dans la FCX Clarity !

Photo Honda FCX Clarity modèle 2006
Photo Honda FCX Clarity modèle 2006

Bilan

Même si cette Honda FCX Clarity est produite en (petite) série, elle n'apparaîtra pas sur nos routes avant 10 ans et sûrement pas sous cette forme. Cette technologie qui s'est considérablement améliorée depuis la première Honda à pile à combustible dévoilée en 1999, viendra équiper de nouveaux modèles, peut-être à l'image de l'hybridation qui après être apparue sur des modèles spécifiques arrive sur des véhicules de la gamme à l'exemple de la Jazz hybride en 2011. En attendant, cette voiture électrique qui produit son électricité elle-même, affiche les caractéristiques qu'on connaît sur nos berlines actuelles, que ce soit en terme de confort, d'espace à bord comme d'agrément de conduite avec le silence en plus et les émissions nulles à l'usage en dehors de vapeur d'eau. Le point le plus appréciable est sans aucun doute l'autonomie de cette grande berline. Honda annonce 460km d'autonomie pour sa FCX Clarity, c'est-à-dire bien au-delà des véhicules électriques à batterie Lithium-Ion sans parler du temps de recharge. Il suffit de 3 à 4 minutes pour faire le plein du réservoir d'hydrogène de la FCX Clarity, comme sur une voiture classique. La solution paraît séduisante et on peut espérer qu'avec les améliorations apportées entre 1999 et 2006 (date de production de cette FCX Clarity), le système soit effectivement disponible en grande série à l'horizon 2020. Il reste tout de même à régler le souci de la distribution de l'hydrogène dans l'hexagone, un problème technique mais surtout économique et politique.

Entre 1999 et 2006 la pile à combustible à énormément évoluée : sa puissance est passée de 60 à 100kW (environ 136ch), sa masse de 202 à 67kg, son volume de 134 à 52L et sa température de fonctionnement de 0/80°C à -30/95°C qui permet de l'utiliser toute l'année. Le réservoir contient 171L d'hydrogène sous forme de gaz à 350 bar.

Photo Honda FCX Clarity modèle 2006
Photo Honda FCX Clarity modèle 2006

Photo Honda FCX Clarity modèle 2006
Photo Honda FCX Clarity modèle 2006

Photo Honda FCX Clarity modèle 2006
Photo Honda FCX Clarity modèle 2006

On aime bien

  • Confort et équipement moderne
  • Disponibilité de la motorisation
  • L'autonomie pour une électrique

On aime moins

  • Pas d'hydrogène en FR
  • Volume du réservoir d'hydrogène
  • Tableau de bord façon jeu vidéo
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Honda FCX Clarity modèle 2006

Tarif (septembre 2010)non commercialisée
Puissance134ch
Couple256Nm
Longueur4,83m
Largeur1,84m
Emissions CO20g/km
Poids (constructeur)1625kg à vide
Réservoir171L d'hydrogène gazeux
Pression350 bar
Autonomie460km annoncés
Plein de carburant3 à 4 minutes
Vitesse maximale160km/h

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Honda FCX Clarity modèle 2006

Fond d'écran

fond d'écran Honda FCX Clarity modèle 2006
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600