Essai Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La Mazda 3 MPS est une Mazda 3 cinq portes survitaminée pour les amateurs de sport auto qui souhaitent tout de même garder une voiture pratique au quotidien. Pour ceux-ci, Mazda a changé quelques éléments de carrosserie sur sa MPS, greffé des jantes aluminium 18" qui reprennent le dessin de celles qui équipent la fameuse RX8, installé des sièges semi-baquets pour un meilleur maintien, ajouté un différentiel à glissement limité et surtout, intégré un moteur essence de 2.3 litres qui annonce une puissance impressionnante de 260 chevaux délivrée aux seuls roues avant ! Des caractéristiques qui en disent long sur le potentiel de cette Mazda 3 MPS, mais...

Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

A bas régimes c'est-à-dire sous 3000 ou 3500tr/min environ, on roule comme avec une Mazda 3 standard avec juste un peu plus de bruit de l'habitacle. La sonorité reste discrète et en dehors de la décoration intérieure spécifique avec le logo MPS et l'entrée d'air proéminente sur le capot, rien ne distingue réellement cette MPS de ses soeurs. Au-delà de ce régime de 3000tr/min où le couple maximal de 380Nm est disponible, le moteur se déchaîne et grimpe rapidement dans les tours pour délivrer sa puissance maxi de 260ch à 5500tr/min, presque 1000tr/min en-dessous de la zone rouge indiquée au tableau de bord. Autant dire que la plage d'utilisation est assez rapidement franchie et que les rapports doivent s'enchaîner rapidement. La boîte à 6 rapports ne facilite pas la tâche en offrant des changements un peu longs pour passer finement et précisément les rapports à l'entrée ou à la sortie des virages. La sonorité à l'extérieur est visiblement importante vu les têtes de piétons qui se tournent assez loin lorsqu'on arrive. Mais étonnamment, même en maintenant un régime moteur élevé, la sonorité dans l'habitable n'est pas très présente. Elle l'est plus qu'avec une Mazda 3 essence normale, mais bien moins que dans les principales concurrentes de la Mazda 3 MPS .

Mazda annonce un temps de 6.1s pour passer de 0 à 100km/h... un joli chrono annonciateur d'excellentes accélérations mais qui sera malheureusement très difficile, voire même impossible, à atteindre en raison d'une motricité bien difficile à faire passer au sol. L'adhérence se perd facilement même en modérant son accélération et l'avant de la voiture nous emmène à droite, à gauche, etc. Sur le mouillé, c'est encore plus impressionnant ! Il faut sans cesse corriger très vivement les réactions du train avant pour garder le cap sans pour autant réussir à maintenir l'accélération. Si la Mazda 3 MPS est certainement une des plus puissantes de la catégorie, elle est sans aucun doute la plus difficile à exploiter. On regrette presque la présence de cette cavalerie indomptable sans l'usage de semelles de velours. Une fois lancée, la Mazda 3 MPS procure de bonnes accélérations mais là encore, l'adhérence des roues avant ne tient qu'à un fil. Après un rétrogradage un peu violent, la relance demande une réelle concentration pour être efficace. Le plus frustrant est sans doute la difficulté à remettre du gaz lorsqu'on passe la corde d'un virage. A l'entrée, il faut s'habituer à l'attaque douce des freins et à la sortie, il y a le différentiel à glissement limité qui devrait normalement aider le guidage du train avant lors de cette phase d'accélération. Mais, force est de constater que même sur le sec, il faut vraiment modérer l'enfoncement de la pédale. Sur le mouillé, l'adhérence se perd très rapidement et la voiture tire tout simplement tout droit au lieu de profiter d'une remise des gaz pour motricer davantage une fois le point de corde passé. Bref, à l'usage cette Mazda 3 MPS demande beaucoup de concentration, d'application et même de retenue pour une conduite un peu sportive.

Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

L'avantage certain de cette Mazda 3 MPS dans la catégorie des sportives deux-roues motrices, est de conserver tous ses aspects pratiques. Avec ses 5 portes, vous pourrez toujours amener facilement vos enfants à l'école et son coffre conserve tout son volume pour faire vos courses et partir en vacances. Il n'y a que la consommation qui se rappelle à vous au quotidien. Avec la finition de la MPS, on a un excellent son Premium Bose pour le système audio et des sièges semi-baquets qui maintiennent suffisamment. Ils apportent sans aucun doute un complément de confort à bord en comparaison avec une Mazda 3 normale qui était déjà très bien. L'instrumentation ne change pas, le tableau de bord, le volant et la console centrale accueillent de très nombreux boutons, un bouton par fonction. Seul un afficheur entre le tachymètre et le compte-tours indique la pression instantanée du turbo, c'est immanquable !

Bilan

Avec les 260 chevaux et 380Nm annoncés, la Mazda 3 MPS dispose sur le papier d'excellentes performances à l'image d'un 0 à 100 abattu en 6.1s. A l'usage, c'est bien plus compliqué d'exploiter toute cette cavalerie avec un train avant qui se «déplace» beaucoup latéralement et une motricité vraiment très difficile à faire passer au sol même sur le sec. Il faut avoir des bras pour tenir fermement le volant et un dosage très fin de l'accélérateur pour rouler un peu vite dès que la route devient sinueuse. Sur le mouillé, l'exercice est presque frustrant tant l'effort de concentration à fournir pour obtenir une conduite efficace et rapide est important.

Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

Il n'en reste pas moins que la Mazda 3 MPS fait tourner les têtes avec son dessin de carrosserie body buildé, sa grosse entrée d'air sur le capot et une sonorité qui semble s'entendre de loin si on en croit les commentaires de quelques badauds. Pour le simple plaisir de conduite d'une sportive et un pilotage plus incisif, l'exercice est par contre beaucoup plus délicat et bien moins accessible qu'avec les concurrentes de la MPS. Non pas en raison de la puissance en elle-même, mais d'un train avant qui manque d'appuis en courbe malgré la présence du différentiel à glissement limité. De plus, la motricité se perd vraiment trop souvent et facilement. En revanche, par les aspects pratiques qu'elle offre dans la catégorie avec ses 5 portes et son volume de coffre, elle dispose ici d'un avantage certain au quotidien que ne possède pas la concurrence deux roues motrices.

Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Photo Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

essai Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Essai Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

On aime bien

  • Aspects pratiques
  • Confort à bord
  • La puissance du moteur

On aime moins

  • Motricité très difficile
  • Guidage très délicat
  • Changements de rapports
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

Tarif (mars 2010)30 450 €
Garantie3 ans
Puissance260ch à 5500tr/min
Couple380Nm à 3000tr/min
Frein avantDisques ventilés
Frein arrièreDisques pleins
Emissions CO2224g/km
Poids (constructeur)1460kg à vide
Réservoir/Conso60L / nc
Diamètre de braquage11m
0 à 100km/h6,1s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Mazda Mazda3 2.3 MPS 260 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600