Essai Mercedes C250 CDI modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La Classe C est la berline Mercedes la plus vendue dans le monde, autant dire que ce facelift a une certaine importance pour la marque à l'étoile. Arrivée en 1982 sous le nom de 190, c'est aujourd'hui la 5ème génération de Classe C qui prend la route en 2011. Cette nouvelle mouture change de robe mais pas seulement. L'intérieur est totalement nouveau, l'équipement de série ou en option est très largement complété et les motorisations sont nettement plus économes en émission de CO2 notamment, grâce à l'arrivée d'une fonction Start&Stop. Aucune n'est d'ailleurs malussée en dehors des 4Matic pas encore disponible avec ce système. Ce qui se remarque le plus est finalement ce qui évolue le moins : sa ligne extérieure. A l'avant, le nouveau pare-choc intègre maintenant les feux diurnes et antibrouillard, et les optiques sont redessinées. A l'arrière, on trouve une barre chromée sur le coffre, un nouveau bouclier et des nouveaux feux à LED. Les changements sont par contre très importants lorsqu'on prend place à bord de la nouvelle Classe C. Le tableau de bord, la console centrale et la planche de bord sont très nettement inspirés de la classe E. Pour le style, on retrouve même le volant de la nouvelle CLS. Les boutons de la console centrale sont proches de ce qu'on trouve sur la Classe E, tout comme le tableau de bord avec au centre son affichage en couleur qui permet de naviguer dans les multiples menus proposés par l'ordinateur de bord, la sonorisation et la navigation. Dans l'accoudoir, on a accès aux interfaces USB/Aux pour brancher son lecteur MP3 ou son téléphone via Bluetooth.

Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011
Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011

Notre C 250 CDI est animée par un moteur diesel 4 cylindres de 2143cm3 qui développe 204 chevaux et un couple de 500Nm. Il est accouplé à la nouvelle boîte de vitesses automatique 7G-Tronic Plus et possède la fonction Start&Stop qu'on peut désactiver à l'aide du bouton «Eco» sur la console centrale. Cette combinaison du 250 CDI et de la boîte automatique à 7 rapports est celle qui fait le plus chuter les émissions de CO2 sur une motorisation diesel avec -18,6% par rapport à l'ancien 250 CDI. A l'usage, cette motorisation est relativement discrète à régime stabilisé sur autoroute surtout que la boîte en mode Eco maintient toujours un régime moteur assez bas qui économise du carburant et rend l'ensemble moins sonore. Le mode Eco permet aussi le fonctionnement du Start&Stop qu'on perçoit un peu lors de sa remise en route. Une fois lancé, le bloc est nettement plus bruyant lors de franches accélérations. Du coup, ce moteur donne l'impression qu'il pourrait être plus démonstratif au regard des performances annoncées sur le papier. C'est surtout perceptible lorsqu'il s'agit de doubler. La nouvelle boîte 7G-Tronic Plus propose 3 modes d'utilisations : le mode Eco évoqué précédemment, le mode Sport et le mode Manuel. Chaque mode joue sur la plage d'utilisation du moteur et la façon de changer les rapports, plus ou moins rapidement, plus ou moins tôt, rétrogradage ou pas, etc. Il faut noter que les palettes au volant permettent de choisir un rapport tant qu'on est dans la plage autorisée de régime moteur, mais même si cela fonctionne sur les modes Eco et Sport, il faut nécessairement passer en mode Manuel pour profiter d'une certaine liberté sur les changements de rapports. Dans le cas contraire, on sera de toutes les façons davantage bridé par le mode sélectionné, qu'on utilise ou non les palettes au volant.

L'équipement de série est incontestablement un des points forts de cette nouvelle Classe C. Mercedes a intégré en série un certain nombre d'équipements qui étaient auparavant proposés dans les Pack ou pas proposés du tout sur la C. On trouve par exemple la nouvelle génération télématique avec un écran couleur de 15cm, l'interface USB, le volant multifonction ou encore l'Attention Assist, cette fonction qui veille pour prévenir les risques de somnolence. On retrouve en options, le fameux ILS (éclairage intelligent), le Parktronic (aide au stationnement), l'avertisseur de franchissement de ligne ou encore le détecteur d'angle mort, des équipements jamais proposés à ce niveau de gamme chez Mercedes-Benz. Ce qui est certain, c'est que la qualité perçue à bord est nettement en hausse lorsqu'on est installé à l'avant. A l'arrière, c'est nettement moins le cas pour les passagers en raison d'une place aux genoux toujours réduite qui limite quelque peu l'habitabilité. Des plus, les suspensions très fermes (peut-être en raison du Pack AMG avec ses ressorts plus courts de 15mm qui équipait notre C 250 CDI) limitent le confort lorsque le revêtement est bosselé et remontent assez sensiblement les irrégularités de la chaussée. En dehors de ces deux points, il faut reconnaître que la nouvelle Classe C passe un cap en termes de richesse d'équipement et de qualité perçue lorsqu'on prend place à bord.

Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011
Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011

Bilan

Avec sa nouvelle Classe C, Mercedes ne propose pas qu'un simple facelift de sa berline star des ventes qui fêtera ses 30 ans l'année prochaine. Bien entendu la ligne change un peu, surtout la face avant avec ce nouveau bouclier et les nouvelles optiques, mais le plus gros du travail a porté sur l'intérieur et les motorisations couplées à la nouvelle boîte de vitesses 7G-Tronic Plus. L'équipement et la finition en hausse se perçoivent dès les premiers instants lorsqu'on prend place à l'avant. A l'arrière, on regrette toujours le manque de place pour les genoux et tout le monde s'accorde sur les suspensions très fermes (peut-être en raison du Pack AMG rabaissé). Il faut noter que nombre d'équipements de loisir, de style ou de sécurité sont maintenant proposés de série et que certains proviennent de la Classe E, le segment supérieur. La motorisation a aussi fait l'objet d'une attention particulière. Ce 250 CDI avec sa boîte 7G-Tronic Plus n'est pas malussé et émet un peu plus de 18% de CO2 en moins. La boîte gagne en confort de conduite même s'il faut passer en mode Manuel pour profiter pleinement des palettes au volant. Le changement le plus important est certainement le mode Eco avec l'arrivée du Start&Stop sur toute la gamme de la Classe C - sauf pour le 4Matic où ce sera proposé un peu plus tard. Sur un roulage mixte, la consommation affichée était de 7.5 litres aux 100km, mais cet arrêt et redémarrage automatique du moteur devrait permettre de faire baisser la consommation en ville. La nouvelle Classe C diesel est proposée à partir de 30400 euros en 180 CDI BM6, la 250 CDI avec une BM6 à partir de 38000€.

Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011
Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011

Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011
Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011

Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011
Photo Mercedes C250 CDI modèle 2011

On aime bien

  • Equipement intérieur
  • Motorisation Start&Stop
  • Qualité perçue

On aime moins

  • Suspensions fermes
  • Sonorité du moteur
  • Place à l'arrière
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mercedes C250 CDI modèle 2011

Tarif (avril 2011)38000€ (à partir de, en BM6)
Puissance204ch à 4200tr/min
Couple500Nm à 1600tr/min
Emissions CO2125g/km
Poids (constructeur)1615kg en ordre de marche
Réservoir/Conso66 / 7,5L aux 100km
Poids tractable (freiné)1800kg
Volume du coffre475L
Diamètre de braquage10,84m
0 à 100km/h7,1s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mercedes C250 CDI modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Mercedes C250 CDI modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600