Essai Mercedes CL 600 modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le Mercedes CL, revu en 2010, est le grand coupé haut de gamme de la marque à l'étoile, une alliance de luxe, de grand confort, d'élégance et de sportivité avec une dynamique qui n'est pas inintéressante même si ce n'est pas le but d'en faire une voiture de sport ne serait-ce que pas ses dimensions généreuses. A l'extérieur, on remarque la nouvelle calandre plus imposante, le capot nervuré et les feux diurnes à l'avant. A l'arrière le dessin des ailes, les feux et clignotants à LED, les feux de recul sur le coffre ou encore les sorties d'échappement sont redessinés. Vu de profil, le nouveau CL se distingue aussi par l'absence de montant B, celui qui se trouve normalement entre les deux vitres latérales, une absence qui contribue largement à accentuer la ligne élancée de cette Mercedes-Benz. A l'intérieur, l'instrumentation, la planche de bord et la console centrale à l'avant sont identiques à la Classe S. Sur le coupé 4 places CL, la console centrale parcourt tout l'habitacle de l'avant jusqu'à l'arrière en séparant très distinctement l'espace et les sièges individuels à l'arrière. Mais l'intérêt de notre Mercedes CL 600 réside aussi et surtout dans sa motorisation, un V12 biturbo de 517 chevaux et 830Nm de couple qui confère à ce coupé un caractère unique pour les amateurs de motorisations d'exceptions.

Photo Mercedes CL 600 modèle 2011
Photo Mercedes CL 600 modèle 2011

A l'intérieur, le confort est de mise avec les 4 sièges de tailles généreuses. Comme dans la Classe S, berline ou limousine, l'équipement de ce coupé CL est pléthorique. A l'avant les sièges actifs sont climatisés, ils peuvent aussi vous masser avec de multiples réglages d'intensité et de points d'appuis, mais surtout vous maintenir dans les virages pour éviter de subir cette force qui vous pousse vers l'extérieur. Pour cela, les côtés du sièges se gonflent et se dégonflent au niveau des cuisses et du dos pour compenser ce transfert et vous maintenir correctement, un peu à la façon d'un siège baquet sauf que dans le cas présent, en ligne droite, on est assis très confortablement comme dans son salon. On note sur la console centrale le peu de boutons présents. Tout se commande depuis la molette située juste devant l'accoudoir. On la tire ou la pousse pour accéder aux menus, on la fait tourner pour sélectionner la fonction qu'on souhaite et on appuis dessus pour la sélectionner. Ce système dénommé COMAND donne accès à tous les paramètres de la voiture, dont les sièges actifs, l'éclairage ambiant (solaire, neutre ou polaire de série sur le 600), la sonorisation Surround Harman Kardon Logic7, le lecteur de DVD, la navigation GPS en représentation 3D, la climatisation et la plupart des innombrables systèmes d'aide à la conduite. Pour profiter du DVD, il faut être à la place du passager lorsqu'on roule. Le conducteur verra sur l'écran la gestion de la sonorisation, la navigation ou toutes autres informations grâce au système SPLITVIEW qui sur le même écran 16/9 de 20.3cm de diagonale, affiche à la fois les deux informations via un système de prisme. Enfin, on remarque le cuir omniprésent dans l'habitacle, sur la sellerie bien entendu, mais aussi sur la planche de bord, l'intérieur des portières etc. La finition est excellente, avec une sobriété et une qualité irréprochable, le seul petit défaut est ergonomique avec le cache du miroir de courtoisie qui vient masquer la lampe lorsqu'on le soulève. L'aide à la conduite est également très complète. Parmi tous ces équipements, on apprécie l'avertisseur d'angle mort et de franchissement de ligne blanche toujours utile, ou encore la régulation de vitesse adaptative très pratique sur une autoroute un peu chargée. La vision de nuit avec détection de piétons (de série sur le 600) vient prendre place sur l'écran qui affiche le tableau de bord le reste du temps. C'est pratique mais l'intérêt est moins flagrant puisqu'il faut l'enclencher volontairement.

L'équipement du CL est très complet, et le CL 600 en possède la majeure partie de série. Mais choisir le CL600 est surtout faire le choix d'une motorisation. Le V12 biturbo de 5.5 litres développe 517 chevaux à 5000tr/min et surtout un couple impressionnant de 830Nm de 1800 à 3500tr/min. Pour transférer l'important couple, le 12 cylindres est couplé à une boîte automatique à 5 rapports avec 3 modes, un sport, un normal et un manuel qui permet de passer les rapports avec les palettes au volant. En conduite normale dans le flot du trajet ou à une allure régulière sur autoroute, on est surpris de ne pas (ou peu) entendre cette motorisation. Le niveau de confort élevé et le silence à bord font de ce CL une excellente routière à bord de laquelle les kilomètres défilent sans fatigue aucune. Bien entendu, la consommation flirte avec les 15 litres aux 100 en conduisant en souplesse et en suivant le trafic, mais on ne prend pas ce moteur pour faire des économies. Si on opte pour ce V12, c'est pour les sensations et le plaisir de conduite qu'il procure. A la moindre sollicitation, la réaction est incroyablement vive, on est poussé au fond du siège, le moteur grimpe instantanément dans les tours et les rapports s'enchainent ou pas, selon la pression qu'on exerce sur la pédale et le mode sélectionné sur la boîte. Pour donner un ordre d'idée, à 130km/h à environ 1500tr/min, on déclenche l'anti-patinage en enfonçant franchement la pédale. Cette fois-ci, on entend le moteur mais sans excès, la partition se joue dans une ambiance feutrée à l'intérieur , c'est plutôt à l'extérieur qu'on entend toutes les vocalises du V12 en pleine accélération. Le plus étonnant et appréciable, est que le CL600 ne se contente pas d'accélération, il se montre plutôt agile sur le réseau secondaire. Nous ne sommes bien entendu pas au volant d'une sportive malgré les 517 chevaux du V12. La voiture mesure tout de même 5.095m de long, 1.871m de large et pèse plus de 2 tonnes (2185kg) en ordre de marche avec un empattement de près de 3 mètres (2.955m). Avec ces mensurations, on ne virevolte pas dans les épingles mais force est de constater qu'on peut facilement adopter un bon rythme. La direction est à la fois légère et précise, le freinage est puissant même si on aurait aimé un peu plus d'attaque, mais surtout l'allonge du V12 qui est plein partout ne rechigne jamais à vous propulser au virage suivant, bien au contraire. A ce rythme, la consommation oscille entre 25 et 30 litres aux 100km, mais quelles sensations et quel plaisir au volant, c'est sans comparaison avec les autres motorisations proposées sur le CL. Une expérience unique.

Photo Mercedes CL 600 modèle 2011
Photo Mercedes CL 600 modèle 2011

Bilan

Le Mercedes CL600 est un coupé 4 places luxueux et performant avec son V12 peu avare en sensations. Avec son intérieur semblable à celui de la Classe S, le coupé offre aux quatre occupants un confort de premier ordre avec de l'espace et un équipement haut de gamme au service du bien-être à bord. Pour la sécurité, l'indicateur d'angle mort, le régulateur de vitesse adaptatif ou l'alerte de franchissement de ligne blanche sont appréciés. Pour le plaisir, la sonorisation Harman Kardon Logic7 et l'éclairage d'ambiance sont agréables, sans oublier les sièges climatisés, massant et actifs à l'avant. Avec ses nouvelles lignes dévoilées en 2010, l'apparition de feux à LED et d'un style plus dans l'air du temps, le nouveau CL parait plus dynamique sans renoncer à l'élégance avec notamment l'absence de montant de carrosserie entre les vitres latérales. Le principal attrait du 600 est bien entendu sa motorisation 12 cylindres avec ses 517 chevaux et 830Nm de couple dès 1800tr/min. Les amateurs apprécieront sans nul doute sa réponse instantanée à la moindre sollicitation, la pédale étant très sensible à la pression du pied même si on a sélectionné le mode normal de la boîte de vitesses. On regrette juste que la sonorité de cette mécanique ne soit pas plus présente dans l'habitacle lors des accélérations franches. C'est vrai qu'en contre partie, on profite à bord d'une isolation phonique très agréable sur les longs trajets, mais sur le réseau secondaire, le CL 600 se montre assez facile à emmener malgré ses dimensions et sa masse, alors on aimerait sans doute avoir une sonorité un peu plus présente dans ses moments là pour accompagner les accélérations tonitruantes du V12 biturbo. Pour ceux qui en souhaitent encore davantage, AMG s'est penché sur le sort du V12 qui passe à 6 litres sur le CL 65 AMG CL 600, pour 630 chevaux et 1000Nm de couple. Le CL 600 est disponible à partir de 172.000 euros, 239.500 pour la version AMG.

Photo Mercedes CL 600 modèle 2011
Photo Mercedes CL 600 modèle 2011

Photo Mercedes CL 600 modèle 2011
Photo Mercedes CL 600 modèle 2011

Photo Mercedes CL 600 modèle 2011
Photo Mercedes CL 600 modèle 2011

essai Mercedes CL 600 modèle 2011
Essai Mercedes CL 600 modèle 2011

On aime bien

  • Le V12 démonstratif
  • Le confort à bord
  • L'équipement complet

On aime moins

  • La sonorité feutrée du V12
  • Petits détails d'ergonomie
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mercedes CL 600 modèle 2011

Tarif (mars 2011)172 000 €
Puissance517ch à 5000tr/min
Couple830Nm à tr/min
Emissions CO2322g/km
Poids (constructeur)2185kg en ordre de marche
Réservoir/Consonc / 15L aux 100km
Volume du coffre (VDA)490L
Diamètre de braquage11,63m
0 à 100km/h4,6s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mercedes CL 600 modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Mercedes CL 600 modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600