Essai Mercedes G63 AMG modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le Mercedes Classe G fête cette année ses 33 ans et une vivacité qui semble éternelle si on en juge par cette étonnante longévité dans le paysage automobile. Il faut dire que depuis 1979 cette bête de somme qui vient en concurrence frontale avec le Land Rover Defender, s'est adaptée au fil du temps à un usage de plus en plus routier tout en conservant ce qui fait de lui un véritable 4x4. Pour son restylage 2012, on peut toujours s'orienter vers des versions très tout-terrain comme le G 350 de la gamme professionnelle que nous avons testé (voir encadré) ou vers notre G 63 AMG animé par un V8 biturbo de 544 chevaux à moins qu'un tonitruant G 65 AMG avec un V12 ne vous sied davantage pour pousser jusqu'au bout le concept. Extérieurement, peu de choses changent, on ne retouche pas un monument aussi facilement surtout qu'au départ l'important est de remplir la fonction de franchisseur utilitaire et que pour mener à bien cette tâche, il n'y a pas 36 solutions. Les plus gros changements sont à l'intérieur et bien entendu sous le capot pour ce Mercedes G 63 AMG animée par le V8 de 5.5 litres.

Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012
Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012

A l'arrêt au ralenti, le doux ronron qui émane des échappements latéraux ne dissimule aucunement les intentions du G63. La moindre petite action sur la pédale d'accélérateur fait instantanément réagir la bête.

mercedes benz g 350 bluetec pro
Mercedes G 350 BlueTec Pro
Avec celui-ci on ne parle pas de se pavaner en ville ou de concours d'accélération, mais d'aller travailler dans des zones difficiles d'accès et souvent avec un chargement important. Aucune aide n'est proposée, pas même la très sécurisante descente à vitesse régulée comme sur le nouveau GLK par exemple. Même la direction est très ferme. Avec une carrosserie carrée et des clignotants proéminents qui indiquent le bout du capot, on place l'auto très facilement pour s'attaquer à tous les obstacles à condition d'avoir quelques notions de tout-terrain. 3 blocages de différentiels sont présents (avant, central et arrière). Totalement mécaniques ils nécessitent parfois de petites manoeuvres pour s'enclencher. Le G 350 BlueTec 3.0 litres diesel de 211 ch, 540 Nm et 295 g/km de CO2 est à partir de 86900 euros en version standard.
Les accélérations tonitruantes du V8 de 544 chevaux et 760 Nm (0 à 100 km/h en 5.4 secondes) sont accompagnées par un rugissement omniprésent tant qu'on maintient la pédale enfoncée. Les vitesses s'enchaînent rapidement avec la boîte AMG Speedshift Plus 7G-Tronic. Sommes nous bien à bord d'un véritable 4x4 capable d'avaler des pentes positives ou négatives à 45% comme si de rien n'était ? Oui, parce que ce véritable délire mécanique repose tout de même sur un antique châssis en échelle taillé pour le franchissement qui a d'ailleurs bien du mal à encaisser ce déferlement mécanique sans parler de l'ESP qui intervient sans cesse sur les routes détrempées des Alpes où nous étions pour cette prise en main. Le G63 est sans aucun doute un des plus superlatifs de la catégorie à l'image de sa consommation qui affiche inlassablement 30 litres aux 100 km. En ville, le système Start&Stop permettra de la faire baisser si on associe ceci à une conduite un peu en douceur. Avec les mouvements de caisse en virage, le freinage qui réclame de fermement tenir le volant et les accélérations bien difficiles à contenir, nous ne sommes pas au volant d'une voiture de sport loin de là, surtout en montagne. Par contre, cette conduite sur des oeufs apporte un charme qu'aucun autre véhicule ne sait offrir, de petits moments truculents sont aux programmes et donnent le sourire !

A l'extérieur, on note uniquement l'apparition des feux diurnes et de nouveaux rétroviseurs extérieurs sur toutes les motorisations. Ce G 63 AMG ajoute des grilles de radiateurs supplémentaires, des jantes de 20 pouces et des étriers de frein rouges. A bord les changements sont nombreux et importants. En dehors du claquement métallique hyper rococo du verrouillage centralisé qui nous replonge dans les années 1980, des nouveautés fleurent bon la berline de luxe plutôt que le 4x4 baroudeur prêt à grimper partout sans faillir ... On remarque la sellerie cuir, l'écran TFT couleur au centre du tableau de bord et l'écran déporté à la façon d'un iPad mais non tactile avec Command Online pour l'accès aux services connectés et à toutes les fonctionnalités de l'auto dont les informations spécifiques à l'utilisation en tout-terrain. Les aides à la conduite sont aussi de la partie avec l'aide au stationnement Parktronic, le régulateur de vitesse adaptatif Distronic Plus, etc. Les boutons qui enclenchent les 3 différentiels bénéficient d'une finition bien plus qualitative sur cette version AMG. On regrette que la caméra de recul offre une vue largement empiétée par la roue de secours.

Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012
Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012

Bilan

Le Mercedes G est avant tout un formidable véhicule tout-terrain qui apportera aux professionnels d'excellentes capacités de franchissements surtout en optant pour la version professionnelle essayée. En dehors du Land Rover Defender, les concurrents ne sont pas nombreux sur ce créneau ultra spécifique. Pour cela, la motorisation 6 cylindres du G 350 BlueTec est l'idéale. Pour le fun, il y a le G 500 avec le V8, notre G 63 AMG avec un V8 également mais biturbo et même le G 65 AMG avec un V12. Les nouvelles motorisations proposées permettent de consommer moins notamment avec un système Start&Stop mais il ne faut pas rêver, le G est un monument qui conserve ses défauts et qualités, le tout étant mis à jour avec les technologies actuelles. Les motorisations bodybuildées mettent toutefois à mal le châssis clairement pas fait pour ça, mais les sensations d'accélérations sont là pour le plaisir des amateurs. A l'intérieur les changements sont nombreux en piochant ce qu'on trouve sur les berlines de la marque, on peut noter l'écran TFT couleur au coeur du tableau de bord ou encore l'affichage à la façon d'une tablette ainsi que de nombreuses aides électroniques à la conduite. Le G reste avant tout un G, ce petit facelift ne change pas grand-chose mais on ne peut que se féliciter de la baisse de consommation annoncée. L'agrément intérieur apporte un plus au niveau du confort qui ne changent en rien les étonnantes capacités en tout-terrain de l'engin même en version AMG si on n'a pas peur de l'abîmer ...

Quelques chiffres pour le tout-terrain : angles d'attaque et de fuite G 350 BlueTEC : 34°/26° G 63 AMG : 27°/27° - Stabilité sur les terrains en pente jusqu'à 54 % de déclivité - Profondeur guéable maximale de 60 cm - Garde au sol de 20,5 cm (19,6 cm pour les versions AMG).

Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012
Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012

Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012
Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012

Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012
Photo Mercedes G63 AMG modèle 2012

essai Mercedes G63 AMG modèle 2012
Essai Mercedes G63 AMG modèle 2012

On aime bien

  • Le puissance brutale
  • Le luxe décalé
  • L'équipement plus riche

On aime moins

  • La conduite compliquée
  • La consommation très élevée
  • Le G 350 est rationnel
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mercedes G63 AMG modèle 2012

Tarif (juin 2012)138 500 €
Puissance544 ch à 5500 tr/min
Couple760 Nm de 2000 à 5000 tr/min
Emissions CO2322 g/km (Niveau G)
Poids (constructeur)2550kg en ordre de marche
Réservoir/Conso96 L / 30 L aux 100km
Poids tractable (freiné)3500 kg
Volume du coffre480 - 2250 L
Diamètre de braquage13,6 m
0 à 100km/h5,4 s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mercedes G63 AMG modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran Mercedes G63 AMG modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600