Essai Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le vaisseau amiral de la marque à l'étoile se voit relooké et propose pour l'occasion une toute nouvelle motorisation hybride qui permet de faire chuter la consommation et par conséquent, les émissions de CO2. Si le dessin de ses nouvelles jupes dynamise la ligne générale de la Mercedes Classe S, la motorisation joue pour sa part sur la sobriété pour se distinguer.

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Les changements extérieurs les plus remarquables au premier coup d'oeil sont certainement les nouvelles jupes avant et arrière, l'avant avec ses prises d'air et ses feux diurnes à LED, l'arrière avec son look diffuseur et ses deux sorties d'échappement trapézoïdales, et une baguette chromée présente en bas du bouclier à l'avant et sur les côtés de la S400. La calandre en pointe rejoint la forme du bouclier, les phares sont composés de projecteurs bi-xénon et à LED, les feux sont à LED tout comme les rappels de clignotant en flèche sur les rétroviseurs. L'intérieur n'a pas été oublié avec l'apparition de baguettes chromées le long des accoudoirs de porte, un volant en cuir Nappa, des inserts décoratifs sur la console centrale, une boîte à gants réfrigérée avec un prise 12V ou encore une boîte à gants centrale avec une charnière en Z. La nouvelle Mercedes S400 Hybrid se voit aussi dotée de nouveaux équipements de série comme l'avertisseur de limitation de vitesse, la caméra de recul, les projecteurs bi-xénon, la direction Direct Steering, le stationnement guidé (APG) ou encore la nouvelle télématique NTG 3.5 avec sa connectique complète (USB, iPod...) et son slot SD. Certaines de ces innovations technologiques étaient apparues sur la nouvelle Classe E en début d'année et se trouvent naturellement intégrées sur la nouvelle Classe S.

La vie à bord commence par le réglage du siège multi contours. Tous les sièges se règlent, à l'avant comme à l'arrière. On ajuste à l'aide des commandes dans la portière, le support des cuisses, des lombaires, des épaules, l'avance de l'assise, l'appui-tête, le chauffage, etc. A l'avant, on peut également choisir un massage des lombaires et profiter de la compensation dynamique pour effacer la force centrifuge en courbe. La partie du siège extérieure au virage durcit selon l'intensité de la courbe : de quoi tourner sans en avoir la sensation ! Toujours pour le confort, on peut choisir une position Sport ou Confort pour les suspensions Airmatic, le mode Confort étant à privilégier en ville ou sur autoroute. On notera également l'équipement de divertissement très complet à l'arrière avec les deux écrans et toute la connectique distincte. A l'avant le SPLITVIEW permet au conducteur d'avoir la navigation (par exemple) en plein écran et au passager de regarder un DVD en plein écran aussi grâce à un système de prisme. La S400 Hybrid est différente des autres V6 par son équipement. Par exemple elle possède de série le pack ILS (Intelligent Light System), le contrôle de la pression des pneumatiques, l'éclairage d'ambiance et l'interface multimédia. Pour des raisons techniques, elle ne peut pas avoir la transmission intégrale, un attelage, la suspension ABC et le chauffage autonome.

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Il ne reste par cette journée pluvieuse qu'à choisir l'éclairage d'ambiance (neutre, solaire ou polaire) et à prendre la route. L'ambiance solaire fera l'affaire... La Mercedes S400 est la première auto de la marque à bénéficier d'une motorisation hybride. La particularité de cette intégration est qu'il n'y a plus de batterie «conventionnelle», la batterie lithium-ion la remplace dans la fonction et dans l'espace, puisqu'elle est installée au même endroit. Elle est par contre équipée d'un système de refroidissement spécifique. La batterie, la connectique et la motorisation électrique complémentaire entraînent une augmentation de poids d'une soixantaine de kilos. Le moteur électrique de 20ch, implanté entre le moteur thermique et la boîte 7G-Tronic, travaille conjointement avec le V6 3.5 litres de 279ch, il n'est pas possible d'utiliser une énergie indépendamment, les deux moteurs fonctionnent de concert. Un synoptique au tableau de bord permet de visualiser le travail combiné de l'électrique et du thermique (voir photos du tableau de bord). Une flèche blanche indique qu'il n'y a pas d'interaction, une verte que la batterie est en charge (phase de ralentissement), une rouge qu'on est en mode «boost» et, aucune, que tout est coupé avec le Start/Stop.

L'usage de cette motorisation hybride est totalement transparent et ne vient pas perturber le confort et le silence à bord. Le mode Start/Stop arrête et démarre le moteur «essence» sans aucun à-coup de façon totalement imperceptible. Le mode «boost» est lui aussi très discret. Il assiste le moteur thermique lors des démarrages et des accélérations dans le but de profiter du gain de couple important (160Nm) et instantané du moteur électrique, mais aussi de faire chuter la consommation. Le résultat est là puisque que malgré la cylindrée et la masse en ordre de marche estimée autour de 1950kg, la Mercedes S400 hybride affichait une consommation oscillant entre 9 et 9.5L pour un usage mixte.

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Bilan

Le confort et l'accueil à bord restent le maître mot de cette Classe S. Depuis l'ergonomie des sièges, jusqu'à la place pour les jambes en passant par les équipements de divertissement ou l'omniprésente aide à la conduite, la Mercedes Classe S reste une formidable auto pour voyager sans stress ni fatigue.

L'atout de cette S400 essence hybride porte sans aucun doute sur les économies réalisées à l'usage mais aussi à l'achat. Elle est plus chère qu'une 350 CDI mais consomme moins et surtout, elle bénéficie et bénéficiera certainement plus encore à l'avenir, de primes diverses pour les particuliers comme pour les entreprises. Avec cette hybridation, la S400 conserve toutes les qualités de vie à bord d'une Mercedes Classe S, ajoute du dynamisme à la conduite en comparaison avec un S350 et gagne sur la consommation. De quoi rouler dans un excellent niveau de confort en consommant moins, polluant moins et dépensant moins.

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Photo Mercedes S400 Hybride modèle 2010

On aime bien

  • La consommation contenue
  • L'accueil spacieux à bord
  • L'assistance à la conduite

On aime moins

  • La multitude de menus
  • Suspension Confort très souple
  • 100% électrique impossible
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Tarif (octobre 2009)92300€
97700€ en limousine
Puissance299ch à 6000tr/min
Couple385Nm à 2400-5000tr/min
Emissions CO2189g/km
Poids (constructeur)1950kg à sec
Réservoir/Conso90L / 9L aux 100km
Diamètre de braquage11,8
Conditions météospluie (20°C)

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mercedes S400 Hybride modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Mercedes S400 Hybride modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600