Essai Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le nouvel Mitsubishi Outlander s'embourgeoise pour monter légèrement en gamme et laisser un peu de place chez Mitsubishi pour accueillir le futur Crossover compact prévu en juin 2010. Esthétiquement, on retrouve la désormais incontournable calandre Jet Fighter déjà présente sur la Lancer et la Colt ainsi que de petites touches soignées à l'image des rappels de clignotants à LED dans les rétroviseurs. Le Mitsubishi Outlander gagne aussi un peu en longueur avec 2.5cm supplémentaires. L'intérieur n'est pas oublié avec de nouveau garnissages pour une meilleure qualité perçue dans le Mitubishi Outlander. La grande nouveauté sous le capot vient de la transmission automatique à double embrayage dénommée TC-SST disponible sur la motorisation 2.2L DiD de 156ch à l'essai sur ce Mitubishi Outlander en finition Instyle.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Commençons donc par cette nouvelle transmission TC-SST (Twin Clutch Sport Shift Transmission) avec un système qui est semblable au système qui équipe la Lancer Evolution. Le moteur diesel 2.2L DiD de 156 chevaux est accouplé à une boîte de vitesses automatique à six rapports. Les rapports impairs et les rapports pairs sont sur deux arbres primaires distincts qui possèdent leur propre embrayage. Le système est utilisable en mode manuel, séquentiel ou automatique. C'est dans ce dernier mode que tout l'intérêt du système réside. En fonction de sa conduite, la transmission va présélectionner le rapport inférieur ou supérieur. Lorsque le moment de passer un rapport est arrivé, il est déjà presque engagé, le changement se fait alors de façon bien plus fluide et rapide qu'avec une boîte de vitesse automatique à embrayage simple. On gagne en confort mais aussi en consommation et en émission de CO2 puisque l'allure est bien plus régulière, il n'y a pas de cassure. Les autres modes permettent de forcer (dans certaines limites) le rapport à maintenir à l'aide du levier ou des palettes au volant, c'est utile lorsque le relief est plus prononcé ou que la voiture est attelée. A l'usage le mode automatique est effectivement fluide et les changements de rapports rapides, en mode normal comme en mode Sport. Dans ce mode, l'Outlander autorise des régimes plus élevés avant de passer le rapport supérieur et inversement, rétrograde plus facilement selon la conduite. Malgré ce système de double embrayage, le Mitubishi Outlander reste toutefois sage sur le réseau secondaire avec des changements d'allure très réguliers, même en mode «Sport». En revanche sur les voies plus rapides, on gagne en confort avec une conduite plus feutrée et un volume sonore réduit. Sur ce point, on remarque aussi la discrétion des bruits aérodynamiques malgré le volume du Mitubishi Outlander.

Les modèles tout-terrain de la marque (Pajero et L200) sont appelés à se replacer de façon plus spécifique sur ce secteur, le Mitubishi Outlander reste donc purement SUV en attendant l'arrivée du Crossover Compact pour l'été 2010. Les suspensions assez souples favorisent le confort, sur route comme dans les chemins, et ne sont donc pas là pour une utilisation plus poussée du Mitubishi Outlander, ce n'est pas sa vocation. En usage quotidien et normal, il offre un bon compromis entre confort et tenue de route. La transmission est uniquement à 4 roues motrices. Il n'y aura donc pas besoin de se poser la question lors de l'achat. En route, une molette derrière le levier de vitesses permet de passer en 2 roues motrices (la consommation sera réduite), en 4 roues motrices (pour la neige par exemple) et même de bloquer le différentiel momentanément pour se sortir d'une mauvaise situation. La manipulation est très simple.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

A l'intérieur, l'accueil de ce Mitubishi Outlander est agréable par la place disponible à l'avant comme à l'arrière, et la vue dégagée au volant. La banquette escamotable dans le plancher du rang 3 n'est là que pour dépanner au regard de sa fermeté et de la place disponible pour l'assise. Le Mitubishi Outlander devient plus «berline» pour se distinguer des purs 4x4 et gagner en confort. La planche de bord et les garnitures de portes sont moussées pour une meilleure qualité perçue. On remarque les petits inserts chromés dans l'habitacle et à l'extérieur pour lui donner un air plus chic. Sur la console centrale, un écran LCD donne accès à tout un ensemble d'information utiles pour la route ou le divertissement. Certaines peuvent surprendre comme le chronométrage des tours de circuits... Les graphes de la consommation sont certainement curieux à consulter sur un trajet quotidien.

Bilan

Le Mitubishi Outlander se place entre les 4x4 de la marque (Majero et L200) destinés à retrouver leurs spécificités, et le futur Crossover compact qui arrivera pour l'été 2010. Avec une finition plus «berline», le Mitubishi Outlander monte en gamme et offre un meilleur confort tout en conservant la motricité d'un 4 roues motrices lorsque les conditions sont mauvaises. L'habitabilité est bonne et l'espace de chargement important. Seul le 3ème rang escamotable n'est pas utilisable en dehors d'un «dépannage».

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

La grande nouveauté vient aussi et surtout de la boîte automatique avec son double embrayage. Les changements de rapports sont fluides et bien plus rapides. On gagne bien entendu en confort, mais aussi en consommation (10L aux 100km en usage mixte sur l'essai) et en émission de CO2 puisque le 2.2L DiD avec la transmission TC-SST est à 192g/km pour une puissance de 156ch. Enfin, l'arrivée de la calandre Jet Fighter lui donne sans contestation un dynamisme souligné par les inserts chromés présents un peu partout pour un résultat plutôt agréable à l'oeil.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

essai Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Essai Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

On aime bien

  • Dessin plus sportif
  • Fluidité du TC-SST
  • Accueil à bord à l'avant

On aime moins

  • Moteur peu démonstratif
  • Mode Sport peu utile
  • 3ème rang pour dépanner
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Tarif (décembre 2009)29900€ (à partir de)
Puissance156ch à 4000tr/min
Couple380Nm à 2000tr/min
Frein avantDisques ventilés 294mm
Frein arrièreDisque 302mm
Emissions CO2192g/km
Poids (constructeur)1755kg à vide
Réservoir/Conso60L / 10L aux 100km
Conditions météosnuages/pluie (10°C)

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Mitsubishi Outlander 2.2 DiD TC-SST modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600