Essai Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Après le succès incontestable de son Qashqai, Nissan poursuit sur sa lancée avec le Juke, ce petit Crossover au dessin totalement décalé qui ne ressemble à aucune autre voiture, même pas à son prédécesseur dont il ne reprend que le concept et l'idée de la praticité. Il associe plus que tout autre Crossover, le style d'une compacte et celui d'un SUV. Tirez un trait horizontal au sommet des ailes, en-dessous c'est un SUV, au-dessus une compacte avec peut-être une petite pincée de Coupé. Ce qui est certain et se remarque indéniablement, ce sont les choix esthétiques encore plus marqués à l'avant qu'à l'arrière pour lequel les avis sont d'ailleurs nettement moins partagés. Quoi qu'il en soit, le Nissan Juke assure sa singularité dans le paysage automobile. Une fois à l'intérieur, le Juke continue à se faire remarquer mais dans une moindre mesure. On trouve par exemple le volant hérité de la 370Z, des plastiques colorés autour du levier de vitesses ou dans les contre-portes dont le coloris peut être assorti à celui de la carrosserie ou pas, ainsi qu'un étonnant affichage multifonction sur la console centrale juste en dessous de l'écran de navigation sur cette finition Tekna. Disponible en 1.6 Essence CVT, c'est au volant du 1.5 diesel dCi 110 avec une boîte manuelle à 6 rapports que cet essai est réalisé.

Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

A bord, on est accueilli comme dans une compacte avec suffisamment de place sans se perdre dans des espaces trop grands comme c'est parfois le cas dans certains SUV. L'arrière convient sans souci à des enfants et le volume du coffre est parfaitement accessible avec un seuil de chargement haut. Si besoin, on peut profiter des dossiers rabattables 2/3 1/3 pour transporter des choses plus volumineuses, mais au quotidien on apprécie plutôt ce qu'il y a sous le plancher. On le soulève par la poignée et le place contre le dossier de la banquette. On accède alors à un bac qui occupe tout le compartiment. Il contient quelques outils à gauche tout en laissant beaucoup de place pour y mettre ce qu'on souhaite. On peut le sortir facilement, mais le plus appréciable est certainement de pouvoir caser ses petites courses pour éviter qu'elles ne se promènent de trop dans le coffre à chaque virage. A l'avant, des espaces arrondis sont disponibles sur la console centrale pour placer quelques affaires le temps du voyage, mais aucun rangement n'est offert sous l'accoudoir puisqu'il n'y en a pas sur le Juke ! Devant le levier de vitesse, un petit logement à la surface anti-dérapante permet de pouvoir poser son téléphone portable ou son lecteur MP3 sans risquer de le voir chahuté.

L'équipement de cette finition Tekna est très complet. Les boutons autour de l'écran de navigation donnent accès à toutes les fonctionnalités proposées pour l'audio et la navigation (des prises Jack et USB sont présentes). Ensuite, on utilise l'écran tactile ou les boutons selon ses préférences, pour choisir sa musique ou renseigner sa destination. Le plus étonnant est dans la partie basse de cette console avec l'écran LCD très lumineux, encadré par 10 boutons poussoirs et 2 rotatifs. Les libellés des boutons et l'affichage de l'écran changent selon le mode activité par les boutons «CLIMATE» et «D-MODE». Le premier mode donne accès à tous les paramètres de réglage de la climatisation mono zone, le second (Drive Mode) aux trois modes de gestion de la motorisation. Par exemple le bouton rouge «A/C» sous le mode «CLIMATE» s'appelle «Normal» sous le mode «D-MODE» et s'illumine en blanc. De cette façon, Nissan limite le nombre de boutons présents sur la console centrale tout en donnant accès à de nombreux paramètres. C'est original et assez pratique à l'usage, sachant qu'on ne touche finalement que très rarement aux différents modes de conduite.

Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Le D-Mode propose 3 modes : Normal, Sport et Eco. Cela change notamment la réponse à la pédale d'accélérateur et les régimes recommandés pour changer manuellement les rapports. Le mode Sport est sans doute un peu ambitieux avec ce moteur 1.5 litres dCi de 110 chevaux, alors on reste le plus souvent en Normal ou en Eco selon son type de conduite. Les indications permettent d'adapter son comportement en vue de faire quelques économies de carburant et d'émission de CO2 au passage. A l'usage, les six vitesses s'enchainent sans encombre en suivant ou non les recommandations. La sonorité de la motorisation diesel est toutefois assez présente tout comme le bruit du vent sur ce Crossover à l'esthétique travaillée mais sans doute peu aérodynamique en situation. Le Juke offre par contre le comportement routier qu'on attend d'un Crossover avec peu de roulis et un ressenti proche de ce qu'on trouve sur une compacte avec une assise haute en prime.

Bilan

Le succès du Qashqai a donné des ailes à Nissan en lançant ce segment des Crossover largement repris depuis par la concurrence. Dans la foulée, naissait ce Nissan Juke qui n'est pas inintéressant sur le papier mais aux lignes bien moins consensuelles, à tel point que les gens croisés lors de cet essai ne parlent que de ça sans même jeter un oeil à l'intérieur la plupart du temps... Pourtant, on retrouve tout ce qu'on attend d'un Crossover à commencer par le comportement dynamique neutre et pas désagréable en ville comme sur autoroute. Au quotidien, on apprécie certainement le rangement sous le plancher du coffre pour transporter en sécurité ses petites courses ainsi que l'espace à bord sans excès mais suffisant. Le volant Sport offre une bonne prise en main avec un clin d'oeil sympa à la fameuse Z. La console centrale aussi complète (audio, USB, navigation, climatisation, etc.) que futuriste avec ses boutons au double affichage en couleurs, est relativement simple à l'usage notamment grâce ces boutons multifonctions justement. Si le coup de crayon vous plait ou simplement que vous avez envie d'une auto qui ne ressemble à aucune autre, en dehors de la sonorité de cette motorisation diesel assez présente à l'accélération, la Juke rendra tous les services quotidiens avec une dose importante d'originalité en plus puisque même à l'intérieur, vous pouvez choisir le coloris des plastiques pour continuer à vous démarquer. Le Juke en 1.5 dCi 110 est disponible à partir de 18540€ en finition Visia, celui essayé et photographié est en finition Tekna à partir de 22290€.

Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Photo Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

essai Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Essai Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

On aime bien

  • Le style différent
  • Le comportement routier
  • La console pratique

On aime moins

  • Le style différent
  • La sonorité du dCi
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Tarif (juin 2011)18540€ (22290€ finition Tekna essayée)
Puissance110ch
Couplenc
Emissions CO2134g/km
Réservoir/Consonc / 6L aux 100km
Volume du coffre (L)251 - 830L

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Nissan Juke 1.5 dCi 110 modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600