Essai Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Opel revisite son Meriva pour en proposer une seconde mouture totalement revue, car en dehors du nom, les changements sont très nombreux. Le petit monospace gagne presque 25cm en longueur et 50 litres en volume de coffre, mais surtout le nouveau Meriva arrive avec une nouvelle tenue de route, des solutions ergonomiques innovantes et une nouvelle ligne bien plus moderne que sur la première génération toujours au catalogue cette année. En taille, ce petit monospace Opel se situe entre les minispaces (tel que le Citroën C3 Picasso) et les monospaces (comme le Ford S-Max). Une mesure intermédiaire déroutante lorsqu'il s'agit de comparer le Meriva à la concurrence, mais une fois à bord, la question de la taille passe rapidement au second plan tellement ce monospace est appréciable. Commençons par ce qui saute aux yeux, ces fameuses portes antagonistes dénommées FlexDoors (tout ou presque est Flex «quelque chose» chez Opel). Ce n'est pas une nouveauté technique puisque ce genre de portières existait il y a fort longtemps entre les deux guerres, mais principe de précaution oblige, c'était interdit pour l'homologation. Cette interdiction étant levée, Rolls Royce a équipé sa Phantom de telles portières et maintenant Opel avec son Meriva. Nous ne sommes certes pas dans la même catégorie, mais le principe technique est identique...

Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Les mauvaises langues diront que ces portes antagonistes ne valent pas des portes coulissantes pour l'accessibilité et que les enfants pourront faire cogner les portières dans les parkings. Pour la seconde affirmation ce n'est pas faux, mais pour la première, c'est en revanche totalement inexacte. Les portes s'ouvrent presque à 90°, à l'arrière comme à l'avant. Elles donnent un accès immédiat et très large aux places arrière. Si vous avez un enfant à attacher, c'est l'idéal surtout que la porte se referme bien plus facilement qu'une coulissante depuis l'extérieur. L'autre avantage non négligeable est le gain de poids. Des portes coulissantes pèsent lourd et la consommation s'en ressent. Dans le cas de ces portes antagonistes, il suffisait «juste» de déplacer des charnières (par sécurité, elles sont verrouillées dès le démarrage). La très grande ouverture à l'avant risque de rendre la poignée impossible à attraper pour fermer la portière une fois en place dans le siège très ergonomique. Si vous avez des petits bras, il y a un coup à prendre ou tout simplement, s'habituer à ne pas l'ouvrir en grand. En dehors de ce point, le système FlexDoors de l'Opel Meriva est tout simplement hyper pratique, on se demande pourquoi tout le monde n'adopte pas cela ?

L'ergonomie de l'Opel Meriva ne se résume pas aux portes FlexDoors, aussi pratiques soient-elles. Il n'y a pas de tiroir ou de trappe sous les sièges du Meriva, mais de nouveaux rangements et plein d'autres choses intéressantes. A l'arrière on peut avancer ou reculer son siège. Le dossier se rabat en 3 parties, c'est le FlexSpace ! Les lanières pour les manoeuvrer ne sont pas des plus pratiques à prendre en main, mais on ne n'en sert par tous les jours non plus. La partie centrale fait office de trappe à ski sur toute la hauteur, c'est bien pour mettre un Snow. Une fois les 3 dossiers abattus, le plancher est plat. Entre les deux sièges avant, l'accoudoir avec ses rangements coulisse pour le placer où on veut, ou même l'enlever totalement, c'est le FlexRail. Une prise allume-cigare est placée à l'arrière entre les deux sièges pour alimenter le DVD de vos enfants. Enfin comme sur la Corsa, il y a le FlexFix, un porte-vélos escamotable. Dans ce cas, il n'y a pas d'attelage possible.

Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Convaincant sur ses aspects pratiques et son ergonomie générale, l'Opel Meriva l'est aussi sur la route en ce montrant agréable à conduire pour un monospace. Le châssis vient maintenant de l'Astra pour lui garantir un bien meilleur comportement routier. Avec une direction précise, un châssis plus dynamique et un bon freinage, le Meriva est appréciable pour faire de la route comme au quotidien. Il faudra attendre la rentrée 2010 pour voir arriver une motorisation diesel. Pour l'instant, il n'y a que l'essence 1.4 Twinport décliné en plusieurs puissances, dont le plus puissant de 140 chevaux qui anime notre modèle d'essai avec sa boîte mécanique à 6 rapports. Sur un roulage mixte, la consommation s'est stabilisée à presque 9 litres aux 100, on peut descendre d'un litre en suivant les conseils du «shift indicator» pour une conduite plus économique, mais c'est vrai que l'Opel Meriva étant particulièrement agréable à rouler dans la catégorie, qu'on ne porte surement pas assez son attention sur ce précieux conseillé...

Bilan

Au final, le second opus de l'Opel Meriva semble très pertinent. Bien entendu, on a perdu la petitesse de la première version, mais on gagne tellement en ergonomie et en aspects pratiques, sans oublier son équipement ultra complet et sa jolie finition, qu'on lui pardonne cette croissance de presque 25cm. A coup de Flex (FlexDoors, FlexRail, FlexFix ou FlexSpace), Opel propose avec son Meriva un monospace de bonne taille, ni trop ni moins, avec des aspects pratiques convaincants. Le plus appréciable est sans aucun doute ses portes antagonistes qui donnent une accessibilité maximale aux places arrière pour attacher un enfant par exemple. Bien sûr on doit avoir plus de place pour les ouvrir qu'avec des coulissantes, surtout que l'ouverture est presque à 90°, mais c'est bien moins lourd. En ces temps où la chasse au poids est lancée pour essayer de réduire les consommations, ça compte ! Pour les amateurs de diesel, il faudra toutefois patienter puisque ces blocs n'arriveront qu'à la rentrée 2010. C'est la motorisation essence 1.4 Twinport de 140 chevaux qui équipait notre modèle d'essai. Avec un gain significatif en tenue de route grâce à l'adoption du châssis de l'Astra, l'Opel Meriva en plus d'être pratique est agréable à rouler. Si ces nouvelles lignes plus dynamiques vous plaisent, c'est l'occasion de joindre l'utile à l'agréable, pour le quotidien et les loisirs sous le signe de la Flex attitude.

Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Photo Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

On aime bien

  • Accès très facile à l'arrière
  • Tenue de route agréable
  • Ergonomie générale réussie

On aime moins

  • Longueur pour un minispace
  • Large ouverture des portes avant
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Tarif (juillet 2010)18500€ (finition Enjoy)
Puissance140ch à 4900tr/min
Couple200Nm à 1850tr/min
Emissions CO2156g/km
Poids (constructeur)1390kg à vide
Réservoir/Conso54L / 9L aux 100km
Volume du coffre (VDA)400-1500L
0 à 100km/h10,3s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Opel Meriva 1.4 Twinport 140 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600