Essai Peugeot 3008 modèle 2009

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Peugeot lance cette année son 3008, un Crossover compact qui comme à l'accoutumée chez la marque au lion, se distingue dans la catégorie par son dessin. Le 3008 reprend donc le concept du Crossover à son compte qui allie SUV, monospace et berline, en insistant sur ce dernier point qui doit être la perception qu'on retient une fois en route selon le constructeur.

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Si l'extérieur fait sans nul doute appel à la silhouette des SUV, une fois à bord avec le volant en main, on a plutôt l'impression d'être dans une berline que dans un monospace. Plusieurs raisons à ceci bien que l'assise soit haute pour une bonne visibilité de la route. Tout d'abord, le tableau de bord est orienté vers le conducteur, «on ne le partage pas avec le passager». Seule la navigation trône en haut au centre de la planche de bord. La console centrale possède une poignée pour le passager avant qui marque un peu plus la séparation. Celui-ci n'est clairement pas à bord d'un monospace. Une autre raison est que si l'assise est haute vue de l'extérieur, cette sensation s'estompe une fois assis, il y a de la place au-dessus de la tête, mais pas beaucoup plus que dans une berline moderne visiblement. A l'avant comme à l'arrière, il y a de la place et l'espace offert aux occupants est agréable.

Toujours au sujet des volumes, celui du coffre est bien agencé. Le plancher peut se positionner sur trois niveaux différents d'un simple mouvement d'une seule main, sans outils ni manipulation complexe. En position haute, on peut faire deux étages de valises en évitant donc de comprimer celles qui sont en dessous. La position du milieu est alignée en hauteur avec la partie basse de l'ouverture du coffre ce qui permet de faire glisser quelque chose. Ce volet inférieur facilite l'accès lors du chargement et limite la taille de la partie supérieure, un détail qui peut s'avérer pratique dans un parking souterrain. Sous l'accoudoir central à l'avant se trouve un véritable gouffre : 13,5 litres ! Si on peut y mettre plein de choses, sa profondeur promet des fouilles archéologiques au bout de quelques jours de remplissage d'objets divers et variés, d'ailleurs un accessoire en option permet de le scinder en deux étages...

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Si Peugeot revendique un aspect «berline» au 3008, ce n'est pas que sur l'agencement intérieur, c'est aussi sur le comportement dynamique avec son châssis 308. Lors de cet essai, nous avons pris en main deux motorisations : le 1.6 THP de 150ch (celui développé avec BMW) et le 1.6 HDi FAP de 110ch. Les deux moteurs sont secondés par une boîte manuelle à 6 rapports et délivrent un couple important de 240Nm dès les plus bas régimes, même l'essence offre ce couple à 1400tr/min ! Selon la motorisation, le 3008 est équipé sur les deux motorisations les plus performantes (ici le 1.6 THP), du système «Dynamic Rolling Control», un troisième amortisseur placé de façon transversale à l'arrière qui limite le roulis pour une conduite plus dynamique. De plus pour la sécurité, l'option «Grip Control» permet d'avoir un anti-patinage optimisé selon les surfaces (sable, neige, boue etc) ainsi que des pneus «Mud & Snow». Lors de l'essai, un peu de soleil et beaucoup de pluie ont été assez convaincants sur la tenue de route du 3008, et c'est une fois sorti de l'auto que le dessin un peu baroudeur nous rappelle qu'on n'était pas dans une berline...

Peugeot agrémente sa dernière née d'équipements qu'on trouve peu dans ce segment. Disponibles à partir du Premium Pack on trouve le détecteur de sous gonflage des pneus, le «Distance Alert» qui indique les distances de sécurité en secondes avec le véhicule qui nous précède (mais il n'agit pas sur le frein ou un autre élément), le toit panoramique, les «Toggle Switches» et l'afficheur tête haute. Ces deux derniers équipements donnent une ambiance résolument high tech de l'auto. Les Toggle Switches, ce sont les boutons à impulsions alignés en haut de la console centrale qui ressemblent à des boutons qu'on trouve habituellement dans les cockpits d'avions. Si ça n'apporte rien en terme de fonctionnalité, il faut reconnaître que c'est chouette ! En revanche, l'afficheur tête haute est réellement utile en plus d'être beau. Sur l'écran transparent qui sort à la mise en route (comme la navigation), on lit la vitesse instantanée sans quitter la route des yeux. Il y a aussi l'indication de la distance de sécurité si on n'est trop près du véhicule qui nous précède uniquement, et on remarque assez rapidement qu'on est souvent trop près... Dernier point pratique et haut de gamme habituellement, le 3008 est équipé d'un frein de stationnement électrique avec l'aide au démarrage en côte.

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Bilan

Peugeot propose donc un Crossover qui ne garde finalement que peu de choses d'un SUV en dehors de canons esthétiques. A l'intérieur, on retrouve le volume pratique des monospaces et surtout, un poste de conduite proche d'une berline : on prend place dans une «vraie» voiture diraient certains ! D'ailleurs l'équipement haut de gamme qu'on trouve à bord et souvent présent sur le segment supérieur, vient appuyer cette affirmation dès qu'on prend la route au volant de la 3008.

Les deux motorisations essayées sont étonnamment assez proches en caractère avec ce couple très bas. Sans être semblables pour autant, le THP étant un peu plus dynamique, on ne mesure pas un grand écart comme par le passé, sans doute parce que le moteur essence 1.6 THP délivre son couple maximal de 240Nm dès 1400tr/min comme le diesel. Il consomme toutefois un peu plus de 2 litres de plus aux 100. Sur les deux motorisations essayées on peut avoir la boîte manuelle pilotée «Blue Lion», la boîte automatique est pour l'automne.

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Au final, le Crossover compact de Peugeot retient du SUV et du monospace les aspects pratiques mais dans la catégorie, il se distingue par le poste de conduite et un comportement résolument typé vers une berline. Le 3008 permet d'allier astucieusement l'utile à l'agréable.

Les prix des versions essayées commencent à 23900€ pour le 1.6HDi FAP BM6 et à 24250€ pour le 1.6THP BM6. Les photos sont celles d'une finition Féline à 28650€ pour l'essence et 30300€ pour le diesel. A noter qu'un 3008 hybride (diesel / électrique) verra le jour en 2011, il apportera les quatre roues motrices en ajoutant les deux à l'arrière.

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

Photo Peugeot 3008 modèle 2009
Photo Peugeot 3008 modèle 2009

essai Peugeot 3008 modèle 2009
Essai Peugeot 3008 modèle 2009

On aime bien

  • Poste de conduite agréable
  • Plancher de coffre à 3 niveaux
  • Sensation de conduite

On aime moins

  • Dynamic Rolling Control que sur 2 motorisations
  • Lecture tête haute à partir du Premium Pack
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Peugeot 3008 modèle 2009

Tarif (juin 2009)1,6HDi 23900€
1,6THP 24250€
Puissance1,6HDi 110ch à 4000tr/min
1,6THP 150ch à 5800tr/min
Couple1,6HDi 240Nm à 1750tr/min
1,6THP 240Nm à 1400tr/min
Boîte de vitessesManuelle à 6 rapports
Emissions CO21,6HDi 137g/km
1,6THP 176g/km
Poids (constructeur)1,6HDi 1425kg
1,6THP 1459kg
Réservoir/Conso60L / 5,1L (HDi) 7,4L (THP) aux 100km
Conditions météospluie (15°C)

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Peugeot 3008 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Peugeot 3008 modèle 2009
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600