Essai Peugeot 308 GTI modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La Peugeot 308 à la lourde tâche de reprendre à son compte le sigle GTI. Tout un symbole qui reste présent dans la mémoire de nombreux amateurs de sport auto avec les fameuses 205 GTI et même 309 GTI. Avant l'été 2010, la Peugeot 308 GTI fait son apparition au catalogue de la marque au lion. Toutefois, la 308 GTI est un modèle de discrétion loin de l'exubérance de certaines concurrentes. A l'extérieur on retrouve le bouclier avant de 308 CC, une lame de spoiler carbone, un becquet de toit, un diffuseur arrière, une double sortie d'échappement jumelée et des jantes de 18 pouces. L'intérieur est tout aussi discret, seuls de nombreux inserts alu et les compteurs à fond blanc viennent donner une touche de sportivité à cette 308 GTI qui se présente avant tout comme une berline familiale avec des performances élevées. Sous sa robe à peine différente d'une 308 standard, cette 5 portes cache un moteur 1.6 THP de 200 chevaux emprunté à la RCZ dans le but d'offrir des sensations sportives...

Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010
Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010

La 308 GTI est donc équipée du moteur de la RCZ, le 4 cylindres 1.6L THP de 200 chevaux découvert sur ce coupé, et d'une boîte manuelle à 6 rapports. Avec son injection directe, son turbo Twin Scroll et son calage variable de l'admission (VTi), la 308 avale le 0 à 100 km/h en 7.7s et ne consomme que 6.9 l/100 km en cycle mixte pour 159g/km de CO2 d'après Peugeot. Etonnamment pour une voiture à connotation sportive, Peugeot communique d'abord sur l'environnement, les performances viennent au second plan. Malgré tout, le 1.6L THP possède un couple maximal de 275Nm de 1700 à 4500tr/min et délivre sa puissance maximale de 200ch de 5500 à 6800tr/min, des chiffres qui ne sont pas exceptionnels dans la catégorie mais honorables. A l'usage, il faut rester impérativement au-delà des 4500tr/min (3000tr/min sous le rupteur) pour profiter de la vivacité de la motorisation et passer impérativement le cran de la pédale d'accélérateur pour utiliser toute sa course. En dessous des 4500tr/min, les variations de régimes sont peu rapides et obligent à tomber un rapport pour reprendre énergiquement. Cette caractéristique se retrouve systématiquement lorsqu'on relâche la pédale où il y a comme de l'inertie : le régime moteur redescend lentement. Il n'y a du coup aucune violence dans le comportement moteur, il apparaît assez feutré avec tout de même une grosse dose de punch. Peugeot a soigné la sonorité à bord. Même si le son semble un peu étouffé, le Sound System présent nous transmet les bruits de l'admission lors de franches accélérations , le reste du temps la 308 GTI ne fait pas plus de bruit qu'une autre 308 essence.

GTI oblige, Peugeot a également travaillé sur le châssis de sa 308 pour le rendre plus incisif. Sur ce point aussi, il n'y a pas d'énormes modifications par rapport à une autre 308, d'ailleurs la GTI n'est proposée qu'en 5 portes ce qui la rend encore plus proche d'une familiale. Le train avant pseudo Mac Pherson intègre des pivots avec des roulements plus grands, des amortisseurs revus (à l'avant comme à l'arrière) et des jantes de 18 pouces. Enfin, l'assiette est abaissée de 10mm. A la conduite, la Peugeot 308 GTI est assez surprenante. Le train arrière à une tendance assez prononcée à vouloir passer devant dans les virages rapides et serrés. Il bouge aussi beaucoup sur les freinages puissants en ligne droite et réclame de sans cesse compenser les mouvements de l'auto avec le volant. A l'accélération, le train avant remonte toutes les petites imperfections de chaussée, on garde le cap assez facilement, mais le volant bouge beaucoup avec de petits mouvements brusques. C'est assez étonnant et réclame pas mal d'attention. La 308 GTI apparaît du coup plus comme une familiale (très) dynamique que comme une véritable sportive, un comportement qui tranche avec les souvenirs associés au sigle GTI.

Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010
Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010

A bord de la 308 GTI, en dehors des inserts et éléments en aluminium, on retrouve une 308 5 portes avec un espace assez généreux à l'avant comme à l'arrière, de la luminosité grâce à une surface vitrée importante et un volume de coffre identique. Tout l'équipement de confort est là, de l'audio à la navigation en passant par la climatisation, il n'y a pas d'équipement spécifique pour cette GTI à l'exception des jolis repose-pouces peu marqués mais en aluminium pour le style. Le maintien des sièges est un peu juste en conduite sportive, mais l'ensemble reste en revanche confortable comme dans une berline. Enfin, comme ses soeurs familiales, la 308 GTI apporte dans ses bagages tout l'arsenal de protection active et passive. Elle bénéficie à se titre du même niveau de sécurité qu'une autre 308.

Bilan

Chaque marque généraliste possède dans sa gamme une compacte sportive souvent très efficace par un astucieux mélange de performances et d'accessibilité. En reprenant le sigle GTI, Peugeot faisait renaître l'espoir de revoir revenir les sensations regrettées des anciennes 205 ou 309 GTI chez tous les fans de la marque. Sur le papier son train avant revu, ses suspensions adaptées et son moteur 1.6 THP de 200 chevaux, font oublier le dessin trop sage de cette GTI qui ne se distingue pas assez des autres 308 si on en croit les dires des curieux venus la voir de près. Un style qui se retrouve à l'intérieur où l'accueil et l'équipement à bord sont identiques à une 308 standard en dehors des parties en alu du plus bel effet. Mais la discrétion n'est peut-être pas un mal dans le monde actuel de répression à tout va... Quoi qu'il en soit, hormis les aspects esthétiques de cette 5 portes que chacun appréciera ou non, la 308 GTI n'apparaît pas comme une véritable sportive mais plutôt comme une familiale très dynamique. En conduite sportive, le volant bouge beaucoup à l'accélération ou dans les virages avec un revêtement pas parfait, tout comme le train arrière sur les freinages puissants. Le moteur réclame de maintenir un régime élevé pour reprendre et l'inertie lorsqu'on relève le pied, oblige à utiliser les freins lorsqu'il aurait suffit de soulager légèrement en entrée de courbe par exemple. En conduite normale, la 308 GTI apporte par contre un certain agrément grâce à la disponibilité de sa motorisation et un comportement agréable pour une 5 portes. Sans être une véritable sportive, la Peugeot 308 GTI est un cran au-dessus des 308 sur le plan dynamique. Les amateurs apprécieront aussi certainement le travail effectué par Peugeot sur la sonorité assez présente lors de franches accélérations.

Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010
Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010

Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010
Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010

Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010
Photo Peugeot 308 GTI modèle 2010

essai Peugeot 308 GTI modèle 2010
Essai Peugeot 308 GTI modèle 2010

On aime bien

  • La sonorité à l'accélération
  • Les 200 chevaux du THP
  • L'espace et l'équipement

On aime moins

  • Les mouvements du volant
  • Le train arrière au freinage
  • Le style discret pour une GTI
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique Peugeot 308 GTI modèle 2010

Tarif (octobre 2010)26 900 €
Puissance200ch de 5500 à 6800tr/min
Couple275Nm de 1700 à 4500tr/min
Frein avantDisques ventilés 340x30mm
Frein arrièreDisques 290x12mm
Emissions CO2159g/km
Réservoir/Consonc / 11L aux 100km
0 à 100km/h7,7s
80 à 120km/h6,7s en 5ème

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Peugeot 308 GTI modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Peugeot 308 GTI modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600