Essai Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Dans sa première offensive sur les véhicules électriques, Renault commence par la Fluence ZE une berline tricorps qui ne devrait trouver qu'un public limité en France, et ce Kangoo ZE un utilitaire bien plus pertinent pour les artisans qui font moins d'une centaine de kilomètres par jour. Il est disponible en deux longueurs d'empattement, le standard et le Kangoo ZE Maxi en version tôlée ou familiale (notre essai + photos) avec des vitres et une banquette arrière pour accueillir au total 5 personnes tout en conservant un grand volume de coffre. On s'attardera uniquement ici sur la motorisation et les spécificités de ce véhicule électrique puisque le reste est comparable à sa version à motorisation thermique. Contrairement à la Fluence ZE, le Kangoo n'a pas un logement vertical pour ses batteries à l'arrière de la voiture puisque le système d'échange rapide Quick Drop n'est visiblement pas prévu même en dehors de la France. Ces batteries d'une masse totale de 260 kg, sont placées dans le plancher entre les deux essieux. Le but est double : d'une part le volume de chargement et la charge utile (650kg) sont conservés entre un Kangoo électrique et un Kangoo diesel, d'autre part le centre de gravité est nettement abaissé avec cette solution.

Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

A l'usage la motorisation du Kangoo ZE est très différente de celle de la Fluence ZE. Même si les deux autos partagent la même base technique et que le couple annoncé est de 226 Nm pour chacune, le Kangoo à vocation utilitaire et urbaine n'affiche que 60 chevaux (95 ch pour la Fluence) et la motorisation électrique est très différente à la conduite. La vitesse de pointe (environ 130 km/h) et l'autonomie sont par contre comparables entre ces deux véhicules. Essayé à vide en version Maxi 5 places, le Renault Kangoo ZE se montre plutôt dynamique sur la plage d'utilisation la plus fréquente dans les parcours urbains, c'est-à-dire de 0 à 60 km/h. Les démarrages sont vifs et instantanés bien que très linéaires, les reprises sont bien là aussi. Il faut reconnaître que c'est plutôt agréable surtout qu'à ces vitesses on ne peut qu'apprécier le silence à bord qui rompt complètement avec la sonorité d'un diesel à la moindre sollicitation. Ici la quiétude demeure même en pleine accélération, de quoi passer une journée de livraison au calme ou presque, surtout qu'il devient inutile de passer les vitesses. Bien sûr, dès que les virages approchent on trouve pas mal de roulis même si les batteries dans le plancher limitent certainement cet effet, mais ce n'est pas bien grave vu la vocation très urbaine du Kangoo électrique. De plus, à des vitesses plus élevées la dynamique n'est plus la même et la conduite s'en trouve apaisée de fait. Ce qui est flagrant en comparaison avec la Fluence ZE, c'est le frein moteur lorsqu'on relâche la pédale d'accélérateur. Le ralentissement est très net, moins qu'à bord d'une Mini E mais bien plus que sur la Renault Fluence ZE ou tout autre auto électrique. A tel point qu'on limite presque l'usage des freins aux stricts arrêts aux feux. Si on a simplement besoin de ralentir dans le flux du trafic, soulager la pédale d'accélérateur est suffisant dans la plupart des cas.

L'équipement de la version ZE du Kangoo change peu en comparaison avec une motorisation diesel. A l'extérieur, on note l'absence d'échappement et une trappe à l'avant pour recharger les batteries. Le temps de charge est comparable à celui de la Fluence c'est-à-dire environ 6 heures à 8 heures avec une Wall Box (à faire installer par un professionnel, coût en supplément), environ 4 heures de plus avec une prise murale classique. A l'intérieur, on retrouve l'économètre pour juger de sa conduite économique ou non en électricité ainsi que l'indicateur de la charge de la batterie qui remplace la jauge de carburant dans sa fonction et un compte-tours au tableau de bord. Le reste de l'équipement est identique en dehors d'une touche «éco» qui permet d'optimiser au mieux les dépenses énergétiques pour gagner (un peu) en autonomie, le plus efficace étant de changer sa conduite.

Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

Bilan

Disponible en 3 versions, normale 2 places, maxi 2 places et maxi 5 places (notre essai), le Renault Kangoo ZE est avec la Fluence ZE, le premier modèle tout électrique de la maque au losange. Cet utilitaire ou ludospace, tout dépend de sa configuration, possède les mêmes capacités de chargement et la même charge utile que son homologue à moteur diesel. Il apporte par contre une indescriptible sérénité au volant avec un silence de fonctionnement jusqu'à 60 km/h qui tranche littéralement avec une motorisation diesel tellement plus bruyante dès qu'on la sollicite un peu. Au-delà, les bruits de roulement prennent le dessus sans parler des bruits aérodynamiques... A vocation purement urbaine, pour les professionnels ou les familles, on apprécie le dynamisme au démarrage même s'il est toujours très linéaire. De plus, aux vitesses légales en zone urbaine, il n'est plus nécessaire de changer les vitesses puisque tout est automatique. La conduite est agréable pour celui qui roule toute la journée en centre ville, il est indéniable que la motorisation électrique apporte un vrai plus face au diesel pour cet usage. On regrette malgré tout qu'en l'absence de bruit, qu'aucun émetteur de son ne soit pas installé d'office sur cet utilitaire. Le silence qu'on apprécie tant à bord (surement plus encore sur une journée entière) surprend les piétons qui bien souvent ne se fient qu'au bruit pour savoir s'ils peuvent traverser ou pas. Le dernier point est l'autonomie comparable à celle de la Fluence (environ 110 km de façon certaine), qui devra correspondre à votre usage. Il n'en reste pas moins que le Kangoo ZE est certainement le véhicule électrique qui correspond le mieux à un usage courant chez nous surtout avec son tarif qui début à 15000€ une fois soustrait les 5000€ de prime de l'état pour l'achat d'un véhicule électrique. Comme sur la Fluence, la batterie ne vous appartient pas et reste la propriété de Renault, il faut donc la louer à un tarif mensuel de 75€.

Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Photo Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

essai Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Essai Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

On aime bien

  • La charge utile conservés
  • L'agrément de conduite
  • Le prix raisonnable

On aime moins

  • L'autonomie encore limitée
  • Le temps de charge
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

Tarif (octobre 2011)22000€ (20000€ tolé 2 places)
5000€ bonus écologique
Puissance60 chevaux
Couple226Nm
Emissions CO20g/km
Poids (constructeur)1410kg pour le tolé 2 places
Autonomie / Recharge110km / 6 heures avec Wall Box
Charge utile650 kg
Vitesse maximaleun plus de 130km/h
0 à 100km/hnc

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran Renault Kangoo Maxi ZE modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600