Essai Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Renault Latitude est le vaisseau amiral de la marque au losange. En termes d'équipements, la nouvelle berline haut de gamme vient coiffer la Laguna sur le confort et le bien-être annonce Renault... Sans doute, mais on ne peut s'empêcher de lui chercher une âme une fois à bord, c'est étonnant et tellement frappant que s'est surprenant, même dans la gamme d'un généraliste. Les lignes extérieures passent inaperçues, le style intérieur aussi et le choix de l'équipement est assez déroutant. Explications. L'espace à bord est très important, et contrairement à une berline d'outre-rhin, même en étant qualitatif l'intérieur de la Latitude ne fait pas pour autant cossue. Ceux qui préfèrent ne pas se sentir engoncés seront certainement comblés par la vie à bord où pour une fois, une grande voiture offre de grands espaces ! A ce sentiment d'espace s'ajoute un équipement étonnant. Ne cherchez pas d'alertes de franchissement de ligne blanche, de non respect des distances de sécurité ou de présence d'un véhicule dans l'angle mort, comme on en trouve de plus en plus même dans le segment inférieur. Non, Renault à fait le choix de mettre dans sa nouvelle Latitude des équipements qu'on trouve généralement sur des berlines bien plus luxueuses : caméra de recul, climatisation tri-zone, siège électrique chauffant et massant pour le conducteur, purificateur et ioniseur d'air, diffuseur de parfums (2 au choix), etc. On trouve aussi un excellent système audio 6CD/MP3 signé Bose avec ses 10 HP, le système Carminat TomTom Live avec un écran de 7 pouces ou encore la sellerie cuir, des accessoires plus «courants» dans la gamme Renault.

Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

En route, il faut reconnaître que l'accueil est bon à l'avant comme à l'arrière où les passagers profitent d'une place conséquente pour les genoux. Les sièges savent accueillir des adultes de bonne taille, la sono de qualité nous berce et le diffuseur de parfum masque les odeurs de la ville par celles d'une campagne de synthèse... Vous pouvez toujours couper le diffuseur au cas où le parfum ne vous convienne pas tout en conservant l'ioniseur, en effet, l'ioniseur et le diffuseur se commandent depuis la console centrale avec deux boutons séparés. A bord, la route défile sans fatigue et sans stress d'autant que la Latitude se laisse mener du bout des doigts avec une certaine sensation de légèreté dans la direction. Même en augmentant le rythme, aucun effort supplémentaire n'est à fournir, les trajectoires restent précises et le comportement agréable. On n'est tout de même pas au niveau d'une certaine Laguna GT malgré le train avant pseudo McPherson que les deux autos partagent, puisque son train arrière multi-bras issu des développements Nissan est différent. Le dynamisme est donc davantage la propriété de la Laguna, alors que l'heure est à la sérénité au volant de cette Latitude. Cette sensation efface la première impression laissée par la sonorité brute du claquement de la portière et un coup de crayon trop banal dans le paysage actuel. On notera que s'il y a de l'espace à bord, il y en a aussi dans le coffre pour qu'on puisse voyager facilement et en confort à quatre adultes avec les bagages.

Côté motorisations, Renault à fait le choix de conserver un moteur V6 dans ce haut de gamme. Ce V6 est un bloc diesel de 240 chevaux. Mais pour l'heure, c'est le quatre cylindres dCi de 175 chevaux qui anime notre Latitude. Il représente le milieu de gamme des motorisations disponibles sur la Latitude et certainement le plus adapté à cette auto au gabarit toutefois imposant (4.9m de long, 2.76m d'empattement). Le plus petit moteur proposé est le dCi 150 accouplé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Notre dCi 175 est pour sa part couplé à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports, identique à celle présente sur le 6 cylindres, sans double embrayage. A l'usage, les rapports sont malgré tout passés assez rapidement, sans bruit et sans trop se faire sentir. La boîte rétrograde sans rechigner lorsqu'on ralenti où lorsqu'on écrase rapidement la pédale pour la forcer à tomber un rapport en vue de doubler plus rapidement par exemple. Par contre, la sonorité du moteur est bien présente à bord lorsqu'on accélère franchement ou s'élance au démarrage, une caractéristique qui surprend un peu sur un véhicule haut de gamme tel que nous nous l'imaginons. En effet, cette sonorité dans les changements d'allures contraste avec la sérénité qui règne à bord de cette Latitude le reste du temps. Surement que ce dCi 175 manque un peu de coffre pour le gabarit de cette Latitude qui se montre du coup sous son meilleur profil à un régime de croisière régulier sur l'autoroute où les kilomètres d'asphalte défilent en toute quiétude.

Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Bilan

Cette nouvelle Renault Latitude est donc présentée comme le haut de gamme de la marque au losange. Si sa ligne passe cruellement inaperçue dans le paysage, il en va de même pour son intérieur qui manque de personnalité malgré une qualité indéniable. Disons qu'il ne déplait à personne pour une voiture qui est distribuée dans 50 pays et qui doit donc être passe-partout. Mais le plus étonnant dans nos contrées, est le choix de l'équipement à bord. Certes on trouve une sellerie cuir, un siège massant, un ioniseur, une climatisation tri-zone, un diffuseur de parfums et quelques autres accessoires qu'on trouve rarement même sur des berlines de luxe, mais il manque aussi un bon nombre d'équipements souvent proposés sur le segment inférieur. Par exemple l'arsenal technologique qui veille aux angles morts, aux franchissements de ligne blanche ou au respect des distances de sécurité est absent. Etonnant aussi, est le choix d'une motorisation peu discrète lors des changements d'allure. Certainement que la boîte automatique à 6 rapports mais sans double embrayage, met davantage en exergue ce point sur le dCi 175. Dynamiquement, nous ne sommes pas au niveau d'une Laguna GT dont elle partage le train avant, mais cela reste tout-à-fait honorable pour la vocation de cette Latitude qui se montre réellement agréable sur l'autoroute qu'on parcourt en toute sérénité. Ce qui reste le plus appréciable est la sensation d'espace à bord qu'on retrouve d'ailleurs peu sur une berline haut de gamme d'outre-rhin plus cossue mais plus oppressante pour certains. Les passagers arrière seront les plus agréablement surpris par l'espace proposé pour les genoux. Si vous hésitez entre la Latitude et la Laguna, la première à l'avantage de l'équipement et la seconde du dynamisme, à vous de voir donc...

Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Photo Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

On aime bien

  • Espace à l'arrière
  • Certains équipements
  • Volume du coffre

On aime moins

  • Equipements manquants
  • Ligne et intérieur neutres
  • Sonorité du moteur
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Tarif (février 2011)40 200 €
Garantie3 ans ou 150000km
Puissance175ch à 3750tr/min
Couple360Nm à 2000tr/min
Frein avantDisques ventilés 320mm
Frein arrièreDisques pleins 300mm
Emissions CO2170g/km
Poids (constructeur)1620kg à vide
Réservoir/Conso70L / 8,5L aux 100km
Poids tractable (freiné)1500kg
Volume du coffre (ISO)511L
400 mètres D.A.17s
0 à 100km/h9,9s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Renault Latitude 2.0 dCi 175 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600