Essai Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Réalisé par Stéphane Gautier

Le Toyota Land Cruiser est sans doute le tout terrain le plus vendu au monde. En soixante années d'existence il a su séduire plus de 5 millions d'utilisateurs dans plus de 150 pays, séduits par ses aptitudes au tout terrain mais aussi pas sa fiabilité légendaire. Plutôt rustique à ses débuts en 1951, ce tout terrain n'a cessé de s'améliorer et d'offrir plus de polyvalence tout en proposant à chaque évolution davantage d'agrément sans rien renier de ses qualités de base. Ultime évolution de cette lignée, oh combien estimable, la série 150 conserve les bases d'un vrai 4x4 monté sur un robuste châssis en échelle et un pont arrière rigide mais lui adjoint une forte dose d'électronique de pointe, un régiment de «puces savantes» qui lui apportent ce qu'il faut pour rivaliser avec une concurrence aux manières policées.

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Cette série 150 du Toyota Land Cruiser ne peut pas cacher ses origines familiales. Son allure solide et charpentée l'identifie immédiatement comme un Land «Light Duty». Et bien qu'elle ait été entièrement redessinée, cette nouvelle génération conserve une allure assez proche de la Série 90/120 née en 1996. De chaque côté d'une calandre «vorace» les feux se sont pourtant étirés. Plus biseautés, ils adoptent la technologie du Xénon et l'AFS qui ajuste la direction des phares en fonction du virage. Les flancs sont toujours aussi marqués par des passages de roues proéminents un peu à l'image de ceux d'un Série 200 Station Wagon V8. L'arrière est lui aussi bien différent, encadré de feux aux formes torturées mais bien visibles. Imposante, cette série 150 du Toyota Land Cruiser (5 portes) est pourtant un brin moins longue que sa devancière de 5 cm pour une hauteur identique.

La place est toujours abondante à l'intérieur. Le poste de conduite est nouveau et se distingue par une partie centrale monolithique surmontée d'un «bloc» au centre de la planche de bord accueillant une paire de buses de ventilation ainsi qu'un écran tactile multifonction de 7 pouces (dès la version Lounge). L'ensemble est ergonomique et accueillant, les commandes intuitives. Ce Land Cruiser est donc hospitalier mais peut l'être encore plus en configuration sept places. Car en plus d'une seconde rangée de sièges qui peuvent se rabattre individuellement (40/20/40) se cache une paire de sièges dans le fond du coffre. Une fois sortis, ces deux sièges peuvent eux aussi se rabattre (50/50) à l'envie. Une vraie modularité qui ne sacrifie rien au confort puisque cette dernière paire reste tout à fait utilisable.

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Ce nouveau Land Cruiser conserve le bloc quatre cylindres de sa devancière. Tout juste gagne-t-il 10 ch et 32 Nm pour développer dorénavant 173ch à 3400 tr/min et 410 Nm de 1600 à 2800 tr/min. Il est alimenté en gazole par une rampe commune fonctionnant avec une pression augmentée à 1600 bars. Ainsi gavé, il devait aussi adopter un échangeur de plus grandes dimensions. Ce 3.0 litres est conforme aux normes Euro 4 grâce notamment à son filtre à particule tout en émettant 224 gr/km de CO2 dans notre version 5 portes à boîte mécaniques 6 vitesses. Une transmission qui convient bien à cette motorisation très coupleuse qui rechigne un peu à prendre ses tours mais qui ne demande qu'à tracter «au couple». Ce qui ravira ceux qui justement n'envisagent ce type d'engin que pour tirer une lourde remorque. Il est en effet homologué pour une capacité de remorquage de 3 tonnes (remorque freinées). Véritable tout terrain, capable de franchir des gués de 700 mm, le Toyota Land Cruiser fait confiance à une transmission intégrale permanente. Le différentiel central de type Torsen est calibré d'origine pour répartir la puissance moteur à raison de 40% pour l'avant et 60% pour l'arrière. Une répartition qui peut toutefois évoluer jusqu'à 53% à l'avant ou bien à l'inverse jusqu'à 71% vers l'arrière suivant les conditions d'adhérence ou bien encore être verrouillé 50/50. Le levier de réduction a également disparu cédant la place à un bouton en bas de console.

Plus électronique que par le passé notre Land Cruiser peut recevoir un nouveau système intelligent : le Multi Terrain Select. Celui-ci régule automatiquement le contrôle de stabilité du véhicule en fonction du terrain choisi (boue et sable/bosses/graviers/rochers). Ce système transfère aussi a puissance vers les roues les plus à même de motricer et contrôle la force de freinage pour éviter le patinage. Il est complété rayon «puces savantes» par les systèmes d'aide à la descente (DAC) et d'assistance au démarrage en côte (HAC) mais aussi par l'ABS qui s'adapte aux conditions rencontrées et se complète par un répartiteur électronique (EBD) et une aide au freinage d'urgence (BA). Des équipements que renforcent le contrôle de stabilité (VSC) et le contrôle actif de motricité (A-TRC). Avec le système Crawl Control l'électronique prend davantage les choses en main. Une fois enclenché, il gère automatiquement les accélérations et les freinages en fonction de l'adhérence et permet de se sortir avec l'aide du blocage de différentiel arrière des situations scabreuses avec le sourire. Pour compléter les performances tout terrain de ce Land Cruiser, Toyota propose également un contrôle actif du roulis (KDDS) ainsi qu'une suspension semi active (AVS) à trois modes Confort, Normal ou Sport. L'équipement classique ressorts/amortisseurs de notre land Cruiser d'essai s'est néanmoins montré très à la hauteur conciliant parfaitement le confort et la tenue de route tout en limitant parfaitement la prise de roulis.

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Bilan

Disponible en quatre versions - LeCap, Légende, Lounge et Lounge Pack Premium -plus ou moins bien équipées, notre Toyota Land Cruiser 3.0D-4D entend faire le bonheur de tous ses propriétaires. Toujours aussi efficace en tout terrain, il se montre de plus également très à son aise sur le bitume. Et même si l'électronique ne fait pas tout, son assistance au quotidien rend la conduite encore plus agréable et plus détendue. Coupleux plus que puissant son gros moteur 3.0 litres lui sied à ravir tractant en toute circonstance avec aisance malgré le poids conséquent de plus de deux tonnes. La modularité intérieure est également un plus surtout pour les familles nombreuses qui retiendront évidemment l'équipement 7 places. Dès le niveau de finition LeCap, le Toyota Land Cruiser présente 7 airbags de série dont un airbag genoux conducteur, une climatisation à régulation électronique automatique, des jantes alliage en 17 pouces, un système d'ouverture et de démarrage sans clé, une lunette arrière ouvrante, ainsi qu'un système audio CD à 6 hauts parleurs. Le Lnad propose aussi de série une direction hydraulique à assistance variable et un système de fixation Isofix aux places latérales arrière de la deuxième rangée. Tous ces équipements électronique remettent à l'évidence le Land Cruiser dans la course et lui permettent de rivaliser désormais avec un Land Rover Discovery tout aussi bardé de puces que lui. Mais si certains systèmes électroniques sont un plus au quotidien comme l'ABS, la répartition électronique et l'aide au freinage EBD/BA ou bien encore l'aide au démarrage en côte (HAC) d'autres restent encore des gadgets comme le système de surveillance All Round Cameras ou le système d'affichage des angles de braquage. Les tarifs de cette machine à voyager démarrent à 39 600 euros en version LeCap en version 5 portes et boîte 6 vitesses mécanique.

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Photo Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

On aime bien

  • La polyvalence route/TT
  • Le moteur très coupleux
  • L'habitabilité et la modularité

On aime moins

  • Les dimensions
  • Moteur rugueux
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Tarif (mai 2010)39 600 euros
Garantie2 ans
Puissance173 ch à 3400 tr/min
Couple410 Nm à 1600 tr/min
Frein avantDisques ventilés 388 mm
Frein arrièreDisques ventilés 388 mm
Emissions CO2214 gr/km
Poids (constructeur)2120 kg (5 portes)
Réservoir/conso87 l/11,5 l100/km
0 à 100km/h12,4 secondes
Vitesse maxi 180 km/h

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Toyota Land Cruiser 3.0 D4D 173 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600