Essai Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Réalisé par Camille Pinet - lequotidienauto.com

Le nouveau Sharan applique au segment des monospaces les recettes qui font le succès de Volkswagen. A savoir un style moderne mais sans folie, des motorisations sobres mais dynamiques et une homogénéité au-dessus de tout soupçon. Le segment des grands monospaces entreprend une cure de jouvence bienvenue. Avec des pensionnaires tels que le Peugeot 807, le Citroën C8, le Renault Espace et le Seat Alhambra, il tenait plus de la maison de retraite que du jardin d'enfants. Ces cinq dernières années, seuls Kia et Ford avaient renouvelé leurs Carnival et Galaxy. Volkswagen tenait dans sa gamme le doyen incontesté de cette assemblée de vieillards : le Sharan, dévoilé en... 1996. Quatorze ans plus tard, le géant allemand s'est enfin décidé à le remplacer. Après tant d'années, il était naturel que le nouveau modèle fasse du passé table rase. De fait, les seules pièces empruntées à son ancêtre se trouvent être les pare-soleil. En matière de style, le changement est manifeste. Alors que le premier Sharan assumait jusqu'au bout des roues sa nature de monospace, son remplaçant veut retrouver des lettres de noblesse automobile. Le capot plus proéminent, les ailes plus marquées, la calandre plus massive lui donnent un aspect moins utilitaire. Toutefois le nouveau venu ne brille pas par son originalité. Le gage d'une carrière aussi longue que son prédécesseur ?

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Vive les portes coulissantes ! Si le Volkswagen Sharan tient à éviter la ressemblance avec les utilitaires, il n'en reprend pas moins une de leurs fonctionnalités : les portes coulissantes. Il n'est certes pas le seul dans le segment à en proposer puisque le 807 et le Kia Carnival en disposent également. Sur les finitions hautes Carat, ces portes peuvent être actionnées grâce à un bouton placé sur le haut de console. Ces sésames motorisés livrent un accès royal à un compartiment arrière particulièrement logeable et confortable. Les trois sièges individuels offrent un confort d'assise plus honorable qu'à l'accoutumée. Cependant, la modularité, tout au moins sur la version cinq places, n'a rien de révolutionnaire. Les trois sièges amovibles et coulissants n'offrent pas plus de combinaisons que ceux du Touran. Pas moyen par exemple de "faire salon" comme à bord du Renault Espace. Notre Sharan cinq places se caractérise comme il se doit par un volume de chargement impressionnant : 885 litres, voire 2.430 litres lorsque les sièges arrière sont rabattus. A noter qu'il est possible de replier le siège passager en tablette pour augmenter encore la longueur de chargement. Le filet de rangement qui coulisse sur deux rails apparait comme l'innovation la plus notable du VolkswagenSharan. Ce système permet également d'immobiliser les bagages. Pratique lorsque le trajet se fait sinueux. La finition de l'habitacle apparaît correcte, sans plus. On regrette ainsi l'aspect de certains plastiques. L'ergonomie ne surprend pas : elle est similaire à celle de toutes les Volkswagen récentes. On ne s'en plaindra pas : les panneaux de commandes apparaissent bien identifiables selon leur fonction.

Le Volkswagen Sharan repose sur une toute nouvelle plateforme baptisée MQB. Celle-ci, totalement modulaire, sera reprise par tous les futurs modèles à moteurs transversaux du constructeur. Les liaisons au sol du monospace n'en retiennent pas moins des solutions très conventionnelles : le train avant fait appel à un pseudo McPherson à bras inférieurs triangulés et un train arrière à quatre bras. Notre modèle était équipé de la suspension pilotée DCC, laquelle comprend trois lois de fonctionnement : Confort, Normal et Sport. Quel que soit le mode choisi, le confort apparaît excellent, à tel point que l'on s'interroge sur l'utilité du système. Son seul bénéfice notable concerne l'assistance de direction : en mode Sport, le calibrage se voit sensiblement amélioré. La direction, au centrage un peu flou en mode Normal, devient plus consistante. Le Sharan se montre par ailleurs plutôt agréable à conduire : la prise de roulis est modérée et l'encombrement ne se fait pas trop sentir au volant. Cette sensation est renforcée par une position de conduite très similaire à celle d'une berline classique.

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Nous avons pris en main le grand Volkswagen Sharan avec sa motorisation 2.0 TDI 140. Couplé à une boîte manuelle sur notre modèle d'essai, ce moteur se caractérise par sa remarquable sobriété. Notre consommation n'a pas dépassé les 5,8 litres sur autoroute malgré de nombreuses pointes à 180 km/h (en Allemagne, bien sûr). Cet appétit mesuré doit beaucoup au profilage particulièrement soigné du monospace Volkswagen, qui revendique un Cx de 0,299. un score remarquable dans cette catégorie. Ce moteur se montre par ailleurs suffisant pour tracter les 1.706 kg : s'insérer sur autoroute ou affronter les cotes n'impose pas de rétrograder. Une sensation corroborée par les chiffres : le 0 à 100 km/h est abattu en 10,9 secondes. Une version 170ch diesel également est proposée pour le Sharan, bien que plus nerveuse, elle ne nous semble pas indispensable, sauf pour ceux qui doivent tracter.

Bilan

Au final le Volkswagen Sharan remplit donc parfaitement son contrat. On pourrait lui reprocher un manque de créativité, mais ce n'est sans doute pas ce qu'attend la clientèle visée. Au chapitre des tarifs, le Volkswagen Sharan marque à la culotte ses concurrents. Notre version TDI 140 à boîte manuelle est ainsi facturée 34.390 €, soit... 390 € de plus que le Ford Galaxy TDCi 140. Le Renault Espace certes un peu moins coûteux, ne lutte plus tout à fait dans la même catégorie. La faute à des équipements et à des motorisations plus anciens.

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Les photos ont été faites avec le Sharan en boîte automatique DSG. Essai réalisé par Camille Pinet - lequotidienauto.com

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Photo Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

On aime bien

  • Motorisation 2.0 TDi 140 sobre
  • Habitabilité et ergonomie
  • Portes coulissantes pratiques

On aime moins

  • Manque d'originalité
  • Quelques plastiques peu flatteurs
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Tarif (septembre 2010)34 390 €
Puissance140ch à 4200tr/min
Couple320Nm de 1750 à 2000tr/min
Emissions CO2143g/km
Poids (constructeur)1706kg à vide
Réservoir/Conso70L / 6L aux 100km
Poids tractable (freiné)2200kg
Volume du coffre (VDA)267 à 1516L
Diamètre de braquage11.9m
0 à 100km/h10,9s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Volkswagen Sharan 2.0 TDI 140 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600