Essai Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le groupe Volkswagen se lance à l'assaut des citadines avec ses triplées, la Skoda Citigo, la Seat Mii et cette nouvelle VW Up, toutes les trois animées par une nouvelle motorisation essence. Le moteur trois cylindres de 1 litre est disponible en deux puissances, le 75 chevaux que nous avions essayé sur la Seat Mii 75, et le 60 chevaux sous le capot de notre Up. Quelle que soit la puissance, le petit trois cylindres gratifie ses passagers d'une amusante sonorité qui donnerait presque à notre citadine la voix d'une sportive. En attendant la future arrivée d'une nouvelle boîte automatique, qui ne sera pas la fameuse DSG mais une boîte robotisée à 5 rapports, il est pour l'heure couplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. En dehors de son dessin qui la distingue de ses soeurs, la Up partage quelques caractéristiques intéressantes, notamment sur la plan de la sécurité. En plus de ses nombreux airbags, elle est équipée de série de l'ESP et du freinage d'urgence (en option) qui stoppera complètement votre auto si vous ne réagissez pas en dessous d'une vitesse de 30 km/h, une fonction qui peut éviter quelques petits soucis dans les embouteillages...

Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Dans ses 3,54 mètres de long, le plus remarquable est son empattement de 2,42 mètres qui permet une habitabilité record. Quatre adultes trouvent leur place aisément dans cette petite auto, même si chacun mesure 1,80m. La hauteur sous pavillon convient elle aussi parfaitement si en plus de grandes jambes, votre buste l'est aussi. Le coffre est tout-à-fait honorable dans la catégorie avec un volume qui va de 251 à 951 litres avec la banquette rabattue. Le principal souci n'est pas de se sentir bien à l'arrière, mais d'y accéder. L'espace n'est pas très grand pour s'y glisser et le siège conducteur devra être réglé à chaque dépose de passager. Autre bémol ergonomique, les commandes de lève-vitre sont dans chaque accoudoir de portière, mais celui du conducteur ne permet pas d'ouvrir la vitre du passager. Il faudra donc avoir le bras long pour accéder à la vitre opposée si vous devez demander votre chemin en l'absence du GPS en option. Enfin, dernier choix surprenant, il n'y a pas de buse d'aération sur la console centrale, seulement sur les côtés de la planche de bord.

Les moteurs en aluminium 3 cylindres 12 soupapes sont équipés de 2 arbres à cames, celui d'admission est réglable. La version BlueMotion du moteur permet de profiter du système Start&Stop pour économiser un peu de carburant en ville. Ce n'est pas le cas de notre Up en finition Take Up (premier niveau) avec son moteur de 60 chevaux. En comparaison avec le bloc de 75, il est bien entendu un peu moins punchy, mais la différence n'est pas énorme lorsqu'on roule en ville à un ou deux dedans, et l'écart de consommation n'est que de 0,2 litre : 4,5 pour notre 60 chevaux, 4,7 pour le 75 ch. Le choix se fera certainement davantage sur le tarif pour un usage strictement urbain. Discrète aux bas régimes, la sonorité est par contre bien présente pour l'une ou l'autre des puissances dès qu'on sollicite un peu le moteur. Le plus surprenant dans notre Up (en 60 ou 75 ch), c'est la consistance de la pédale d'embrayage lors des passages de rapports. Elle réclame un temps d'adaptation pour les changements un peu vifs ou des démarrages en côte par exemple. Son grand empattement (au regard de la taille de l'auto), n'empêche pas la la Up d'offrir un rayon de braquage de 9,80m. La prise en main est facile avec une direction ni trop souple ni trop ferme, contrairement aux suspensions fermes en ville. Sur les grands axes, elle a par contre tendance à subir les compressions importantes, mais c'est surtout sa fermeté en centre ville qu'on retiendra au quotidien.

Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Pour afficher sa Up à partir de 9490 euros, Volkswagen a réduit son équipement sur le premier niveau de finition. Hormis les équipements de sécurité indispensables et la radio / CD / MP3, le reste est en option. L'une d'elles est le système de navigation amovible développé par Navigon appelé Maps+More (350€). Via son écran tactile de 5 pouces, il permet la navigation comme un GPS standard mais aussi la gestion du multimédia, le kit de téléphone main libre Bluetooth et quelques informations pour l'ordinateur de bord dont des indications pour une conduite plus économe. Il ne faut par contre pas oublier de l'enlever lorsqu'on stationne sous peine de tenter d'éventuels voleurs. L'avantage de cet inconvénient est de pouvoir l'utiliser à pieds pour ceux qui sont tout le temps perdus en ville. L'autre option intéressante pour ceux qui ne sont pas très attentif (à défaut de le devenir), c'est l'intéressant système de freinage d'urgence entre 5 et 30 km/h. Dans cette plage de vitesse, le capteur laser dissimulé derrière le rétroviseur central surveille les obstacles et déclenche l'action des freins de la Up si vous ne réagissez pas jusqu'à l'arrêt total. Testé sur un atelier, son efficacité est excellente. Elle permettra d'éviter quelques petits accrochages dans les embouteillages même si le mieux reste encore d'être attentif à sa conduite et son environnement.

Bilan

La Up de Volkswagen est disponible en 3 niveaux de finition, de la Take Up (9490€) à la High Up (12480€) en passant par la Move Up (10720€). Ceux-ci sont disponibles en 60 ou 75 chevaux, BlueMotion (avec Start&Stop) ou non. VW en propose aussi deux séries spéciales encore mieux équipées à 13650€, la Black Up (en noire comme son nom l'indique) et la White Up en blanc. Elle peut bien entendu être personnalisée avec de nombreux équipements dont un toit ouvrant panoramique pour ajouter un peu de luminosité dans l'habitacle. Quel que soit son choix, la Up séduit par la place à bord, à l'avant bien sûr mais surtout à l'arrière. Seuls quelques détails ergonomiques sont contrariants, on peut citer la commande de lève-vitre passager uniquement dans sa contre-porte ou le système de navigation / radio / téléphonie / ordinateur de bord amovible qui peut donc tenter les voleurs si on l'oublie sur la console centrale. Cette option développée par Navigon est à 350€ et s'intègre parfaitement dans la Up en reportant notamment des informations sur la consommation. L'option intéressante pour la sécurité est le freinage d'urgence automatique disponible dans un pack à 250€. Le radar de recul si pratique en ville est par contre dans un pack à 450€. A la conduite, on est surpris par la fermeté des suspensions et la consistance de l'embrayage mais on apprécie la volonté du petit trois cylindres dont la sympathique sonorité est assez présente dans l'habitacle dès que la conduite est un peu vive. Une alternative intéressante dans le paysage des citadines dont l'espace à bord est le principal attrait.

Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Photo Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

essai Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Essai Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

On aime bien

  • L'habitabilité record
  • Le volume du coffre
  • Le moteur 3 cylindres

On aime moins

  • Les suspensions fermes
  • Des détails d'ergonomie
  • Les changements de vitesses
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Tarif (janvier 2012)9 490 €
Puissance60ch de 5 à 6000tr/min
Couple95Nm de 3000 à 4300tr/min
Emissions CO2105g/km
Poids (constructeur)929kg à vide
Réservoir/Conso35L / 4,5L aux 100km (constructeur)
Volume du coffre251 - 951L
Diamètre de braquage9,8m
0 à 100km/h14,4s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran Volkswagen Up 1.0 60 modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600