Essai Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La Peugeot 308 CC perpétue la grande lignée des cabriolets Peugeot en apportant un style un peu plus sportif que sur la 307 qu'elle remplace. Elle apporte aussi le fameux chauffage de nuque qui permet de profiter plus longtemps dans l'inter saison d'une petite balade cheveux au vent. Equipée d'un moteur 2L HDi FAP de 140 chevaux avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, notre 308 CC se montre assez dynamique lorsqu'on s'élance mais s'essouffle rapidement si on veut hausser un peu le rythme. C'est entre 2 et 4000tr/min que la motorisation est la plus agréable. Son truc à elle, c'est de se promener et de faire du tourisme en plein air sans trop de sportivité, juste avec assez de dynamisme pour profiter de la route. L'élégance à bord n'a pas été oubliée avec pour le conducteur, un tableau de bord soigné avec des cadrans sur fond blanc et cerclés de chrome. Les trois orifices de ventilation (qu'on retrouve aussi sur la berline ou même le RCZ) le sont aussi et il ne faut pas oublier le pédalier sport en alu ainsi que le pommeau de vitesses du même acabit. A l'avant l'accueil est parfait avec de la place et un bon maintien dans une sellerie cuir très confortable. La grande nouveauté de ce 308CC, est le chauffage de nuque qui s'oriente en 3 positions pour faire comme une écharpe de vent tiède. C'est plutôt agréable et complète efficacement le chauffage ambiant et les sièges chauffants lorsqu'on roule en cabriolet avec une quinzaine de degrés...

Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Si le confort de l'assise à l'avant est excellent, l'arrière l'est aussi à condition de ne pas être trop grand. La place pour les jambes est réduite et le toit en verre n'est pas très haut. Jusqu'à une taille un peu inférieure à 1m70, cela devrait convenir. Même avec ses quatre places à bord, la Peugeot 308 CC semble plus destinée à un couple qui voudrait avoir tout de même la possibilité de faire profiter deux autres passagers de la route en plein air de temps à autre. De toutes les façons, le volume du coffre est bien amputé lorsqu'on ouvre ce toit rigide, tous les bagages doivent rentrer sous le cache-bagage avant d'effectuer la manoeuvre. Celle-ci s'effectue en 20 secondes à l'aide du bouton juste à droite du levier de frein à main. On trouve aussi à cet endroit, un bouton pour abaisser ou remonter les 4 vitres d'un seul coup et les deux commandes individuelles pour la température du chauffage de nuque (dénommé Airwave) des deux sièges à l'avant. Comme sur la 307 CC, la 308 CC possède un toit escamotable en deux parties avec un pavillon et une grande lunette arrière en verre. Il y a également deux «flaps» qui viennent dissimuler un bout du mécanisme lorsque c'est ouvert. L'inconvénient est surtout d'avoir la lunette en verre juste au dessus de la tête ce qui oblige à toujours avoir le soleil qui tape même lorsqu'on a refermé le toit ! Il faut tout de même noter que cette lunette athermique limite un peu la sensation de chaleur.

Même en cabriolet, la sécurité n'est pas oubliée. Si la 308 CC a introduit un chauffage de nuque dans la gamme, Peugeot a aussi profité de l'arrivée de son nouveau coupé-cabriolet 4 places pour mettre des airbags de tête (à l'avant). Situés à hauteur du montant B, ils permettent de protéger la tête en cas de choque latéral même lorsqu'on roule découvert. En ajoutant les airbags plus classiques, la 308 CC en embarque 6 au total, autant qu'une berline. En cas de retournement, des arceaux extractibles sortent pour protéger les passagers. Comme pour les airbags, le déclenchement est pyrotechnique, c'est-à-dire qu'ils ne sortent qu'en cas de risque de retournement, impossible de les sortir pour faire «plus beau». En mode coupé, c'est-à-dire le toit fermé, le confort à bord à l'avant est proche de celui d'une 308 berline notamment au niveau des bruits ambiants. L'assise des sièges est certainement un cran au-dessus. Seuls les passagers à l'arrière n'ont pas le même niveau de confort avec l'espace disponible, la position de la lunette arrière et bien entendu l'accessibilité vu que c'est un coupé avec 2 portes. Il y a tout de même un inconvénient lorsqu'il pleut puisque lorsqu'on ouvre la porte, l'eau du toit s'écoule au niveau de la jambe... L'équipement à bord est identique à celui d'une 308 berline, que ce soit pour l'audio ou la navigation avec l'écran qui se déploie au dessus de la console centrale lorsqu'on met le contact.

Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Bilan

La Peugeot 308 CC continue ce qu'avait commencé la 307 avec son toit rigide et sa lunette arrière qui s'escamote sous le coffre pour transformer le coupé en cabriolet en 20 secondes. Avec son style plus sportif notamment par la présence de diodes et d'un spoiler façon diffuseur, la 308 CC dynamise le coupé-cabriolet 4 places de la marque au lion. A l'intérieur, l'accueil des sièges pour les 4 places est agréable avec une mention spéciale pour l'avant très réussi. A l'arrière, il faudra avoir de petites jambes et ne pas craindre la hauteur réduite du pavillon ni la clarté de la lunette si vous êtes un peu grand. Avec un bon confort à bord et un châssis agréable, ce CC invite à la balade en plein air surtout avec cette motorisation diesel 2 litres HDi FAP de 140 chevaux qui convient parfaitement à cet usage. Sa belle disponibilité en bas et son peu d'allonge ne destine pas ce 308 CC à quelques moments sportifs, alors on profite de la route et du ciel bleu. Pour en profiter plus longtemps, Peugeot a équipé sa 308 CC d'un tout nouveau chauffage de nuque appelé Airwave. Il faut reconnaître que ce système combiné aux sièges chauffants et au chauffage ambiant, est très agréable pour rouler lorsque l'air est frais les soirs d'été ou tout simplement lorsqu'il ne fait pas chaud, c'est-à-dire autour d'une quinzaine de degrés comme lors de notre essai. Quoi qu'il en soit, cette Peugeot 308 CC est agréable à rouler pour faire du tourisme, cette petite tiédeur ambiante permet d'en profiter plus longtemps et incite sans aucun doute au tourisme ou tout simplement à prendre le temps de profiter de la route et des paysages odorants des intersaisons.

Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Photo Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

essai Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Essai Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

On aime bien

  • Confort de conduite
  • Sobriété de la motorisation
  • Dessin un peu sportif

On aime moins

  • L'espace aux places arrière
  • Punch de la motorisation
  • Quelques écoulements
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Tarif (juillet 2010)33 800 €
Puissance140ch à 4000tr/min
Couple340Nm à 2000tr/min
Frein avantDisques ventilés
Frein arrièreDisques
Emissions CO2155g/km
Poids (constructeur)1599kg à vide
Réservoir/Conso60L / 6,5L aux 100km
Poids tractable (freiné)1400kg
Volume du coffre (VDA)226-403L
Diamètre de braquage10,7m
0 à 100km/h10,8s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Peugeot 308 CC 2.0 HDi 140 modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600