Essai Reva Li-Ion modèle 2009

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Reva produit en Inde des voitures électriques qui sont d'ores et déjà disponibles sur les routes de l'hexagone. C'est aujourd'hui la Reva Li-Ion que nous essayons qui ne diffère de la Reva i que par ses batteries, Lithium-ion pour la première et au plomb pour la seconde, comme dans nos voitures actuelles. Il est évident que les batteries au plomb sont moins écologiques puisqu'on connaît les impacts du plomb sur l'environnement. Elles sont moins chères mais n'offrent que 80km d'autonomie alors que la Reva Li-Ion avec ses batteries Lithium-ion (une option à 2000€) permet de parcourir 120km. Il y a donc la Reva de ville et la Reva de grande banlieue à l'essai maintenant, une même voiture mais un usage différent.

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

Cette petite auto 100% électrique est homologuée comme quadricycle à moteur, comme un quad. La Reva Li-Ion a des allures de voiture sans permis, elle en a d'ailleurs les dimensions avec 2.64m de long et 1.32m de large. Son poids est de 665kg dont presque 300kg de batteries ! Les batteries sont placées sous les sièges avant. L'assise est un peu surélevée et le plafond est assez bas avec une hauteur totale de 1.51m. Malgré tout, il y a 4 places à l'intérieur... 2 à l'avant pour des adultes et 2 petites à l'arrière pour des jeunes enfants à la condition d'avancer les sièges avant, ce qui n'est pas toujours faisable pour le conducteur. Donc 3 places de façon certaine. La banquette arrière peut se rabattre pour laisser de la place pour transporter ses courses de la semaine par exemple, sinon il n'y a pas de coffre ou presque. De l'extérieur, en dehors de l'essuie-glace qui est au milieu du pare-brise, la Reva Li-Ion a une bonne bouille et se fait remarquer en ville.

L'intérieur minimaliste surprend par rapport aux petites citadines actuelles, même avec les options qui équipent ce modèle d'essai, c'est-à-dire la sellerie cuir blanc et le pack lecteur CD/MP3 signé LG. Les boutons et manettes sont «anciens» à l'image de l'habillage en plastique dur et peu ajusté, les vitres sont coulissantes, le hayon qui s'ouvre par une manette intérieure n'est que peu retenu, la direction n'est pas assistée et les petits aspects pratiques (rangements divers) sont absents ou presque. Une fois au volant, le plafond est proche de la tête et le large rétroviseur central masque une bonne partie de la vue en mesurant 1m80. Toutefois, les sièges avant s'avancent ou se reculent et les dossiers sont réglables en inclinaison. Bref, ce n'est pas pour son côté chic et glamour qu'on craquera pour cette Reva.

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

La première motivation d'achat de cette Reva Li-Ion se situera dans le geste pour la planète avec une émission de CO2 nulle lorsqu'on l'utilise. Avec 3.5m, cette Reva est une petite citadine maniable même sans la direction assistée, il suffit de rouler un peu pour tourner le volant sans souci. Avec 70km/h en vitesse de pointe, c'est suffisant pour un usage urbain mais pas assez d'un point de vue de la sécurité pour s'engager sur un axe limité à 90km/h même si elle a légalement le droit de l'utiliser. En tant que quadricycle à moteur, elle n'a par contre pas le droit d'aller sur les autoroutes. La seconde motivation sera peut-être le coût d'utilisation face à une petite citadine. A l'achat, la Reva i est à 12900€ (il faudra ajouter 2000€ pour les batteries Lithium), mais... mais l'électrique est dans l'air du temps et permet en 2009 de rouler pour un budget réduit et de profiter d'aides. Il y a un bonus écologique de 2000€ (décret N2007-1873 du 26 décembre 2007) qui met la Reva i à 10900€ et on parle d'une prime gouvernementale de 5000€ pour les véhicules électriques... Toujours lors de l'achat, la carte grise est gratuite. A l'usage, le stationnement est gratuit dans certaines grandes villes pour les véhicules électriques, c'est le cas par exemple à Paris, Lyon ou Bordeaux. On trouve aussi des places de stationnement avec des prises pour recharger gratuitement sa voiture. Tant que l'électricité n'est pas considérée comme un carburant, les 100km reviennent à 1.5€.

A l'usage, la Reva Li-Ion se conduit comme une petite voiture automatique à la différence près que la motorisation électrique est très linéaire. Sur la planche de bord à gauche du volant, un gros bouton se tourne pour sélectionner le sens de la marche ou le neutre. En mode normal, les accélérations sont un peu justes pour suivre le trafic urbain. Le mode «Boost» permet par contre de suivre le flux des voitures sans problème mais l'autonomie sera réduite. Les suspensions sont très fermes et l'absence d'isolement sonore fait entendre tous les bruits de roulement ainsi que la ventilation des batteries Lithium-ion. Les batteries au plomb ne sont pas ventilées. Les freins manquent de mordant pour un freinage d'urgence, même si la conduite de cette Reva se fait bien entendu tout en douceur en optant pour une conduite éco citoyenne. Enfin, si vous restez sur les batteries au plomb, elles se changent tous les 3 ans, sont garanties 2 ans et il en coûtera 2000€ pour les remplacer main d'oeuvre comprise. Pour la recharger, on la branche sur le secteur 220V, il faut compter une nuit pour une recharge complète ou 3 heures pour 80%.

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

Bilan

L'idée de cette Reva Li-Ion (batteries Lithium-ion) ou Reva i (batteries au plomb) est lors de son acquisition, de franchir le pas d'une mobilité totalement zéro émission, c'est-à-dire toute électrique. La taille réduite de cette voiture, son aspect pratique et son équipement intérieur devront nécessairement passer après cette démarche qui est avant tout intellectuelle. Si vous êtes prêt à passer à l'électrique en sacrifiant quelques éléments de confort, la Reva répondra sans doute à vos attentes. Vous pouvez l'essayer en faisant votre demande sur revafrance.fr.

Les points forts de cette première Reva sont sans aucun doute son encombrement et son rayon de braquage. L'autre est visiblement son autonomie face à la concurrence disponible en 2009. Si la vitesse de pointe (vérifiée) qui s'approche des 70km/h est peu élevée, on ira par contre assez loin avec 80 ou 120km selon le type de batterie. Ceci permet dans la plupart des cas de se rendre sur son lieu de travail, d'aller chercher ses (jeunes) enfants à l'école et de faire ses (petites) courses hebdomadaires. Un petit plaisir sera aussi de la recharger gratuitement sa voiture sur certaines bornes en ville et surtout de stationner sur des emplacements gratuits et réservés, donc souvent libres. Rien que pour une sortie au théâtre, une simple soirée chez des amis ou une nuit en club, l'économie est conséquente.

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

Photo Reva Li-Ion modèle 2009
Photo Reva Li-Ion modèle 2009

essai Reva Li-Ion modèle 2009
Essai Reva Li-Ion modèle 2009

On aime bien

  • Autonomie utilisable
  • Encombrement réduit
  • Rayon de braquage

On aime moins

  • Absence de confort
  • Bruits de roulement
  • Aspects pratiques
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Reva Li-Ion modèle 2009

Tarif (nov. 2009)12900€ (hors primes écologiques)
Emissions CO20g/km
Poids (constructeur)665kg à sec
Autonomie80/120km selon le type de batteries
Diamètre de braquage3,5m

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Reva Li-Ion modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Reva Li-Ion modèle 2009
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600