Essai Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Dacia continue son développement sur le Low Cost avec un monospace 7 places construit, non plus en Roumanie comme les précédents modèles de la marque, mais à Tanger au Maroc. Si l'esthétique du Dacia Lodgy ne semble pas faire l'unanimité contrairement au Duster, l'intérieur gagne en qualité et en équipement avec notamment un système multimédia et un espace fonctionnel à bord impressionnant. Le Lodgy partage la même plateforme que la Logan, il se place proche de l'Espace II en termes de dimensions extérieures, entre les actuels Renault Scenic et Espace. Le hayon est très vertical, les deux rangées de sièges modulables permettent pas mal de combinaisons et surtout l'accueil 2 adultes au troisième rang sans être engoncé. On peut enlever le rang 3, simplement le relever et même le «coller» au rang 2 relevé aussi, grâce à un système de sangle qui ne fait pas très qualitatif mais qui est très simple à manipuler pour une fonction qu'on utilisera finalement que rarement. A l'intérieur, une planche de bord et quelques parties sont bitons, du noir brillant fait son apparition tout comme quelques éléments chromés pour un aspect plus qualitatif, les boutons des vitres électriques sont dorénavant dans les contre-portes, etc. Le Lodgy peut être animé par des motorisations 1.5 litre diesel dCi 110 avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports (celui essayé maintenant) ou dCi 90 avec une boîte 5. Pour ceux qui préfèrent l'essence, un 1.2 TCe 115 arrivera en fin d'année pour compléter le 1.6 MPI 85.

Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

A la conduite, notre Lodgy n'est pas le monospace le plus démonstratif mais pas non plus le plus fade, il remplit son office ni plus ni moins. Ce Dacia est avant tout une affaire de compromis, une sorte de juste milieu qui n'enthousiasme pas mais qui ne déplait pas non plus si on s'en tient à ce pour quoi il est conçu. Les bruits de roulement sont contenus tout comme ceux de la motorisation. Ceux d'air sont en revanche nettement plus présents notamment avec ces grands rétroviseurs empruntés au Duster. A l'arrière, la sellerie est assez ferme mais le confort suffisant notamment avec des suspensions assez souples qui assurent une tenue de route cohérente avec le ressenti de la direction et l'usage prévu pour cette auto. Le freinage est du même acabit, la sélection aussi, l'ensemble se laisse conduire sans y penser, de quoi profiter de la route en famille avec une consommation que nous avons relevée un peu en dessous de 7 litres aux 100 km lors de notre essai sur un itinéraire mixte.

Le crédo du Dacia Lodgy, c'est sa lodgiabilité ! Plus sérieusement, l'espace au rang deux est agréable tout comme celui du rang trois qui n'est pas un «truc au rabais pour caser deux gosses» comme c'est souvent le cas. Rien de cela puisque deux adultes y trouvent une place confortable avec les genoux toutefois un peu relevés par rapport au rang deux, mais sans autre inconvénient. Le seul défaut si on peut dire est que cette troisième rangée est une option facturée 490 euros avec les vitres qui s'entrouvrent et quelques autres détails. Pour agrandir le coffre qui passe de 207 litres en 7 places à près de 2617 litres un fois tous les sièges retirés, il suffit de quelques instants. Des tirettes permettent de les basculer ou de les enlever en un tour de main. Si vous souhaitez avoir un maximum de place sans les laisser au fond de votre garage, vous pouvez tous les accoler contre les sièges avant à l'aide d'une petite sangle dissimulée au dos des sièges de rang 3 qui vient se placer autour des supports d'appuie-têtes avant. Les sièges ne se rangent pas dans le plancher. Malgré son gabarit de véhicule utilitaire, on notera que Dacia a fait un effort sur le style de la face avant et des feux arrière pour ne pas le rendre trop «carré», un effort de design entamé avec le Duster qui se perpétue sur le Lodgy.

Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

L'autre point fort du premier monospace de la marque roumaine, est l'équipement qu'on devrait retrouver sur d'autres modèles Dacia à l'avenir. Certes, la radio est une option à 200 euros si on ne prend pas la finition la plus haute, un choix étonnant de la part du constructeur. La finition la plus haute augmente le prix du Lodgy mais tout y est ou presque pour aller chatouiller le Chevrolet Orlando dans la catégorie des monospaces 7 places. On trouve la climatisation manuelle, le radar de recul, l'ordinateur de bord, le système de navigation multimédia Media Nav (option à 430€ sur les autres finitions) et le limiteur de vitesse mais il n'y a pas de régulateur. Pour tout ceci, il vous en coûtera 16500 euros, bien au dessus du prix d'appel à 9990 euros mais la gamme diesel débute de toutes les façons à 13900 euros sans équipement ou presque.

Bilan

Après la berline, le break, le pick-up, le SUV, c'est au tour du monospace de passer entre les mains des ingénieurs de chez Dacia. On pourrait se contenter de dire que le prix fera à nouveau toute la différence, mais comme pour le Duster, le Dacia Lodgy marque un véritable tournant dans l'histoire récente de la marque. Les efforts stylistiques sont maintenus pour éviter de faire trop ressembler ce monospace à un véhicule utilitaire malgré sa forme arrière notamment. L'équipement est désormais complet sur le plus haut niveau de finition (hors régulateur de vitesse). La motorisation essayée (dCi 110 chevaux) fait son office sans excès mais sans peine non plus, juste ce qu'il faut pour ne pas malmener les suspensions souples et confortables, tout en restant assez discrète d'un point de vue sonore. En dehors de l'équipement qui introduit notamment la navigation GPS et la connectivité (téléphone et lecteur MP3), on note quelques petites touches esthétiques bienvenues à l'intérieur pour le rendre moins austère. Il n'y a pas de grandes folies non plus, mais c'est mieux. Le plus intéressant pour cette carrosserie qui se situe entre le Renault Scenic et le Renault Espace, est l'impressionnante place à bord. Certes, les sièges ne se dissimulent pas dans le plancher, il faudra soit les relever soit les ôter. Cela se fait très simplement en quelques secondes. La gamme diesel débute à 13900 euros avec le 1.5 dCi 90 et 14500€ pour le dCi 110. La finition la plus équipée avec cette motorisation est à 16500 euros auxquels il faudra ajouter 490 euros si vous voulez le rang trois, les vitres qui s'entre-ouvrent, etc. pour les 7 places, puisque de série le Lodgy est uniquement en 5 places avec trois fixations Isofix sur le rang deux. Quoi qu'il en soit, même à 16500 euros, il reste le plus abordable des monospaces 7 places avec un écart confortable face à la concurrence.

Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Photo Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

On aime bien

  • L'espace et la lumière à bord
  • L'équipement disponible
  • Le tarif toujours contenu

On aime moins

  • Les sièges qui se relèvent uniquement
  • Pas de régulateur de vitesse
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

Tarif (mai 2012)14500 à 16500€ pour le dCi 110
Garantie3 ans ou 100000 km
Puissance110 ch à 4000 tr/min
Couple240 Nm à 1750 tr/min
Frein avantDisques ventilés 280x24 mm
Frein arrièreTambours 9 pouces
Emissions CO2116 g/km
Poids (constructeur)1205 kg à vide
Réservoir/Conso50 L / 7 L aux 100km
Poids tractable (freiné)1400 kg
Volume du coffre207 - 2617 L
Diamètre de braquage11,1 m
400 mètres D.A.18 s
0 à 100km/h11,6 s

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran Dacia Lodgy 1.5 dCi 110 modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600