Essai Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le nouveau Mitsubishi Outlander se distingue pour cette nouvelle génération à l'aube de 2013. Autrefois très proche cousin des Citroën C-crosser et Peugeot 4007, le 4x4 japonais évolue en étant maintenant totalement distinct des productions des deux marques françaises d'une part et en se devenant plus routier que sur la précédente génération d'autre part. L'accent est notamment mis sur le confort à l'arrière sur le troisième rang bien plus confortable et pratique qu'auparavant. De la à conclure que le nouvel Outlander s'est transformé en véritable SUV familiale, il n'y qu'un pas ou presque même si la transmission intégrale est toujours là bien évidemment.

Vidéo de notre essai Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

L'identité de ce SUV change assez distinctement pour que l'Outlander paraisse moins baroudeur ou tout au moins 4x4 que par le passé. Cela se remarque avant tout sur la face avant avec une calandre différente du reste de la gamme Mitsubishi. Le fameux dessin Jet Fighter disparaît pour 2013 sur ce SUV. On remarque également au-dessus de la calandre, le nom de la marque qui s'étend sur toute la largeur du capot avec un lettrage chromé. Une spécificité pour le marché français. Il en va de même pour la partie inférieure de la calandre (390€), chromée elle aussi dans le but plus ou moins avoué de rappeler les codes stylistiques premium qu'on retrouve par exemple sur le Range Rover.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

La face arrière change aussi assez nettement avec de nouveaux feux au design bien plus moderne. Le coffre, électrique selon les versions, s'ouvre sur un confortable volume de chargement de 591 litres en configuration 5 places. La 3ème rangée de siège s'escamote dans le plancher. Cette rangée est d'ailleurs une des grandes nouveautés du nouvel Outlander en termes de qualité et d'ergonomie. Contrairement à la version précédente, mettre en place les sièges est désormais un jeu d'enfant. Ceux-ci se déploient et s'escamotent en quelques secondes et cerise sur le gâteau, l'assise semble tout à fait confortable contrairement à la précédente génération où l'épaisseur de la mousse était comptée sans parler de l'appui-tête en plastic pas vraiment agréable... Mais ils sont encore clairement réservés à de jeunes enfants, étant encore assez souples pour passer à l'arrière, et avec des jambes pas trop grandes tout de même. C'est malgré tout nettement mieux déjà parce que c'est devenu fonctionnel.

A l'avant les changements sont également nombreux. Le poste de conduite gagne en qualité perçue avec l'utilisation de nouveaux matériaux destinés à rehausser la perception générale. Si leur qualité reste dans la moyenne, sans plus, l'effort fait pour mêler différents tons noirs, beiges et même une imitation métal sur notre version, est tout-à-fait louable. En haut, trône un écran non dédié au GPS. Il n'est pas tactile. Devant l'accoudoir, un bouton modifie la gestion des 4 roues motrices Eco pour de longs trajets routiers ou Lock pour s'aventurer hors de l'asphalte.
En terme d'espace à bord, la modularité a été entièrement revue et Mitsubishi annonce avoir gagné 30 cm en longueur intérieure, rien de moins ! Extérieurement, l'auto ne gagne pourtant que 1 cm. Etonnant. Les passagers arrière et avant ont donc l'espace nécessaire pour voyager en prenant leurs aises et le volume du coffre est suffisant pour les bagages de tout le monde.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Même si le gros SUV de la marque japonaise devient plus familial, il reste néanmoins un 4x4 avec des capacités nécessaires pour s'attaquer à des pistes tout-chemin sans faillir avec sa transmission 4 roues motrices qu'on peut forcer avec la molette. Mais la nouveauté pour 2013, c'est aussi la possibilité d'opter pour une version 2 roues motrices si seul son côté familiale vous intéresse. Dominant bien la route, le Outlander met en sécurité. On lui reprochera malgré tout un roulis un peu excessif lorsqu'on attaque des grandes courbes un peu trop rapidement. Cela est sans danger, mais des concurrents maîtrisent mieux ce domaine surtout dans les enchaînements. De toutes les façons, le couple maximal n'étant disponible que sur une plage de 1000 tr/min, il faut souvent solliciter la boîte de vitesses alors ce n'est pas là qu'on appréciera le plus cette auto. Sur le réseau autoroutier, le Mitsubishi filtre bien les inégalités de la route. Ses suspensions sont un peu fermes, mais ne nuisent pas au confort global. Les réglages du châssis permettent d'avaler les kilomètres sans fatigue. Une meilleure insonorisation serait cependant bienvenue, le diesel se faisant entendre de trop dans l'habitacle contrairement à son système stop & start aussi discret qu'efficace. Mitsubishi annonce 4.8 litres aux 100 km de moyenne avec le transmission 2 roues motrices, chiffre que nous n'avons pas pu vérifier faute de temps pour rouler sur un parcours suffisamment long et surtout varié.

Bilan

Ne serait-ce que par son aménagement intérieur, le nouvel Mitsubishi Outlander fera vite oublier la génération précédente en se tournant davantage vers la famille. C'est une affaire de compromis bien entendu, mais l'Outlander y répond favorablement avec 7 places à bord dont celles du troisième rang qui ne sont pas ridicules pour des enfants. Les adultes au rang deux ou devant sont confortablement installés dans une auto agréable pour de longs trajets. On regrette le roulis un peu trop présent lorsque cela devient sinueux, mais pour le reste, la route défile sans fatigue aucune. L'autre nouveauté c'est que ce SUV est disponible à partir de 27600€ avec dans ce cas seulement deux roues motrices si seul l'espace intérieur compte à vos yeux. Notre 2.2 litres diesel 4 roues motrices est lui proposé à partir de 39400 euros. A ce tarif, il sera bien plus opérationnel dans la neige ou sur de mauvais revêtements si c'est votre quotidien. Quoi qu'il en soit, le nouvel Outlander marque un certain dynamisme chez Mitsubishi qui annonce du même coup le futur modèle hybride 4 roues motrices que la marque promet sans compromis.

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Photo Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

On aime bien

  • L'espace à bord amélioré
  • La 3e rangée bien mieux
  • Le Start and Stop discret

On aime moins

  • Le roulis assez important
  • La motorisation sans excès
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Tarif (novembre 2012)39400 euros
Puissance150 ch à 3500 tr/min
Couple380 Nm de 1750 à 2500 tr/min
Emissions CO2140 g/km
Poids (constructeur)1590 kg à vide
Réservoir/Conso officielle60 L / 5.4 L aux 100 km
Poids tractable (freiné)2000 kg
Volume du coffre128 - 913 L
Frein avantDisques ventilés
Frein arrièreDisques
Diamètre de braquage10.6 m
0 à 100 km/h10.2 s
80 à 120 km/hnc

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran Mitsubishi Outlander 2.2 DiD 150 modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600